Forum basé sur l'univers d'Harry Potter ! Notre secret a été percé à jour : les modlus savent que nous existons et la guerre a commencé
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Merci de penser à voter au TOP SITE

Partagez | 
 

 Jouer avec la magie noire comporte des risques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thania Stewis
6ème année
avatar

Date d'inscription : 01/09/2014
Messages : 173

MessageSujet: Jouer avec la magie noire comporte des risques   Mar 21 Juin - 9:49

Je soupirai. La journée ne semblait pas vouloir toucher à sa fin. J'étais dans mon dortoir, à attendre de pouvoir rejoindre Maman Mena dans sa tour. Il y avait un contrôle pour les 4° année ce soir sur les différentes lunes de Jupiter, je n'avais pas pus rester avec elle. Donc je la rejoindrais à la fin du contrôle et on irait ensemble dans notre maison, celle que Papa avait construit tout seul pour Maman. Il était très fort Papa! Le plus fort de tous. Depuis que Maman m'avait adoptée il y a 5 ans déjà, on était une famille vraiment heureuse. Et puis Franz, mon petit frère, il était vraiment adorable. Il était entré en première année à serdaigle, comme sa Maman, la dessus on pouvait dire qu'ils se ressemblaient. Je surveillais de loin qu'il ne lui arrive rien, je ne voulais pas qu'on l'embête comme moi j'avais pus l'être avant de rencontrer Maman... Non, je ne devais plus penser à ça. Je ne pouvais pas, je n'avais pas le droit d'être triste de cette époque. J'avais brûlé l'orphelinat, ainsi que sa directrice et son cuisinier, mes bourreaux. J'avais commis le mal, à cause de ça je n'avais plus le droit de me plaindre de quoique ce soit. Je... J'avais tué des gens là-bas! Je suis un monstre... Le pire c'est que la plupart du temps je ne le regrettais même pas... Je n'arrivais pas à m'empêcher de penser qu'ils le méritaient... Personne ne savait ce que j'avais fait. Heureusement que personne ne savait ce que j'avais fait. Maman ne voudrait plus de moi si elle découvrait que j'étais une tueuse.


J'étais beaucoup plus sombre depuis que j'avais passé quelques semaines chez Maman Arya. Elle m'avait montré mon potentiel, ce que je pourrais faire si je me laissais gagner par la magie noire. Elle m'avait appris à transformer ma baguette en épée, et pour cela je ne pouvais que lui être reconnaissante. Pendant la bataille, elle m'avait permis de sauver Maman et... Elwine. Mais Maman Arya ne s'intéressait pas vraiment à moi, elle voulait juste un soldat de plus pour l'armée de Lord Melkor. Maman Mena était venue me chercher, et je n'ai plus jamais voulus revoir ma mère biologique. Elle avait voulus blesser les gens que j'aimais, et cela jamais je ne pourrais lui pardonner. Je ne pardonnerais jamais à quiconque voudrait blesser Maman Mena, je l'aimais trop pour tolérer qu'on lui fasse du mal.


Néanmoins, Maman Arya avait raison sur un point. Je descendais d'une grande lignée de mage noire, que ce soit du côté maternelle ou paternelle. J'étais née pour être une sorcière des ténèbres, j'étais beaucoup plus puissante en usant de magie noire. Mais, contrairement à mon ascendance, je pensais pouvoir m'en servir pour faire le bien. Pourquoi faudrait-il qu'il y ait de la magie blanche ou noire. Elle était bonne ou mauvaise suivant ce qu'on en faisait. Je pouvais m'en servir pour protéger ma famille. Je devais prouver que je méritais leur amour, leur prouver que je n'étais pas juste un fardeau. Je voulais qu'ils soient fiers de moi, qu'ils m'aiment autant que je les aimes.


Ainsi donc, depuis ses trois dernières années, je faisais des expériences de magie dite noire. Toutes petites au début, puis de plus en plus importante. Je me rendais compte de tous le pouvoir qui sommeillait en moi, de tout ce que je pourrais faire avec... J'étais de plus en plus gourmande à ce propos, j'en voulais toujours plus. Je faisais des expériences de plus en plus dangereuse. Enfin, jusqu'à la dernière, il y a trois mois...


Une nausée me pris. Je sortis du lit en tombant presque et me précipitai dans la salle de bain du dortoir pour vomir tout ce que j'avais dans le ventre, c'est à dire pas grand chose... C'était comme ça depuis ma dernière expérience. C'était il y a trois mois, elle avait raté, et je n'en avais plus fais depuis. Je n'arrivais pas à manger, et le peu que j'avalais, je le recrachais peu de temps après, je vomissais souvent. Je ne comprenais pas ce qu'il se passait. A moitié rempante, je retournai dans mon lit. Le jour de l'expérience me revint en mémoire.


* flashback: 3 mois plus tôt *


C'était le premier jour de cours. J'étais en 6ème année maintenant, j'avais accès à la réserve de la bibliothèque, avec plein de nouveau livre sur la magie noire. J'avais trouver un livre vraiment intéressant dedans. Il expliquait comment invoqué une force qui décuplait notre pouvoir magique par dix, qui réveillait notre potentiel magique au complet. C'était parfaitement ce que j'avais besoin pour protéger ma famille. Je l'avais donc emprunté dans l'intention de l'essayer le soir même. Pas à la maison alors que Maman et Franz étaient là bien sur. Jamais je ne prendrais le risque de les blesser au cas où ça tournerait mal. J'avais une salle dans le château que j'avais trouvé. Plus personne n'allait dedans. Je l'avais ensorcellée pour être la seule à pouvoir rentrer et j'en avais fais mon laboratoire à magie noire. Je me rendis dans cette salle, Dadga sur mon épaule comme toujours. Elle ne me quittait jamais, je l'aimais vraiment. C'était le plus mignon et le plus intelligent de tous les chats. Une fois à l'intérieur, elle s'installa sur son fauteuil tout usé et se roula en boule pour faire la sièste. Et moi je m'étais assise pour lire ce livre. Préparer le sortilège et invoquer la force était tout ce qu'il y avait de plus simple. Le plus dur serait de la contrôler. Mais j'étais confiante en mes pouvoirs.


Je suivis les instructions du livre. Je traçais un cercle de sel autour de moi, puis une étoile à cinq branche à l'intérieuse. A chacune des pointes j'allumais une bougie. Cela rassemblerait la magie dans l'air et créerait un espace convenable pour invoquer la force. Puis je m'installais en tailleurs au centre du cercle. Les mains sur les genoux, je fermai les yeux et me concentrai. Je devais penser à ce que je voulais, pourquoi je voulais invoquer cette force, concentrer toutes mes pensées là-dessus, et elle viendrait. Cela ne tarda pas, je sentis la magie dans l'air ambiant se déplacer. Ouvrant les yeux, je vis une sorte de fumée noire flotter autour de moi. C'était de l'énergie pure. C'était à la fois beau et effrayant. Je lachai ma concentration une fraction de seconde pour pousser un cris de joie. J'avais réussis. Mais je me repris rapidement. L'énergie avait failli s'échapper. Je recommençai à penser à ce que je voulais très fort. L'énergie tournait autour de moi, mais je n'arrivais pas à la contrôler. Pourquoi?! J'étais assez forte pour la contrôler, alors pourquoi ne pouvais-je pas la faire m'obéir? Une vague de puissance déferlante me poussa et me fit tomber. Elle avait brisé le cercle. Maintenant cette force pouvait aller n'importe où? Merlin... Qu'avais-je fait?


Elle se dirigea vers Dadga, qui s'était réveillée et feulait contre l'énergie noire maintenant. E... Elle voulait s'en prendre à Dadga?!


-Non!!! hurlai-je.


Elle se stoppa et resta en suspension. Quelqu'un devrait payer le prix. Je l'avais compris. J'avais commis une erreur, je n'étais pas assez puissante. Je devais en assumer les conséquences. Personnes d'autre.


-Moi... murmurais-je.


L'énergie m'envellopa et s'insuffla dans mon corps. Je gémis de douleur, c'était comme de l'acide qui parcourait toutes mes cellules. Puis l'énergie ressortie et se dissipa. Au moins, elle ne ferait plus de mal à personne... Je me laissai tomber au sol, le souffle court.


* fin du flashback *


Je n'avais plus fait une seule expérience de magie noire depuis. Je me contentais de celle que je maitrisais déjà. Je ne voulais plus prendre de risque. Ces nausées et ces maux de ventre m'affaiblissaient déjà bien assez. Je voulais devenir plus forte, pas plus faible. Combien de temps paierais-je les conséquences de mon erreur? Resterais-je ainsi toute ma vie? Je l'aurais mérité...


Je ne savais pas si Maman se rendait compte que j'étais malade, je ne voulais pas qu'elle le voit. Je ne lui parlais plus de mes problèmes ces derniers temps. Je ne voulais pas l'inquiéter. Je ne lui avais pas parlé de ces expériences, tout comme je ne lui avais pas parlé d'Elwine... Mon amie... Je n'avais plus de nouvelle d'elle depuis plus de 3 ans. Depuis qu'elle m'avait vus quand Ernest m'avait embrassé en fait... On ne se parlait presque plus, elle sortait avec plein de garçon, elle s'était éloignée de moi, ça aussi, c'était de ma faute. Je méritais ce qui m'arrivait. Je l'avais perdu parce que j'avais laissé un garçon s'approché de moi. Chaque fois qu'elle sortait avec un garçon, je l'imitai, mais ça ne durait jamais longtemps, que ce soit pour elle ou pour moi. Je ne savais pas pourquoi ses relations ne duraient pas, mais en ce qui concernaient les miennes je savais très bien pourquoi. J'étais amoureuse d'Elwine. Mais je ne pouvais pas lui dire, ce n'était clairement pas réciproque au vus de ses conquêtes. Et puis, c'était ma meilleure amie, on avait partagé tellement de bon moment ensemble avant de s'éloigner. Je ne voulais pas les gâcher. C'était un autre secret dont je n'avais parlé à personne. Je commençai à croire que je n'avais plus que ça, des secrets...


La pièce que je portais en pendentif chauffa doucement. Elwine semblait inquiète pour quelque chose. Je gardai cette pièce qui me permettait de savoir comment mon amie allait, même si je ne pouvais plus rien pour l'aider. J'aurais bien voulus savoir ce qui la préoccupait, comme à chaque fois que cette pièce chauffait. Mais je me contentai de jouer avec en soupirant.


Une nouvelle douleur perça dans mon ventre. Mais, arrivée à la salle de bain, rien ne se passa, et la douleur ne passait pas. Me passer de l'eau sur le visage n'eu aucun effet. J'avais mal, ça ne partait pas. J'avais une main pressée sur le ventre. Que faire? J'allais être obligée de prévenir Maman cette fois, je n'avais plus le choix...


Je sortis de la Salle commune des Serpentards et me dirigeais vers la tour d'Astronomie à pas lent. Le contrôle ne devrait pas tarder à se terminer de toute façon. L'avantage d'être préfète en chef, c'était que je pouvais me déplacer la nuit dans le château sans avoir de compte à rendre. Mais, fort heureusement, je ne croisai personne en route, j'aurais eu du mal à expliquer mon état.


J'étais arrivée à la tour, je commençai à grimper. Chaque marche me provoquait plus de douleur que la précédente. C'était la première fois que j'avais autant de mal à monter ces escaliers que j'adorais tant. Dans un dernier gémissement, j'arrivais enfin en haut. J'ouvris la porte difficilement. Maman Mena était toute seule, ses élèves étaient déjà partis, ouf. Elle releva la tête et son regard croisa le mien.


-Maman...




Mes forces m'abandonnèrent, le noir m'entourait, et, tandis que je tombais au sol, la dernière chose que je vis fut Maman se précipiter vers moi. 

_________________
L'amour est à la fois notre force et notre faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philomena Albacova Kenaël
Professeur d'astronomie
avatar

Date d'inscription : 12/08/2014
Messages : 90

MessageSujet: Re: Jouer avec la magie noire comporte des risques   Jeu 23 Juin - 17:46

J’étais à bureau en train de surveiller le devoir que je faisais passer à ma classe tout en écrivant un de mes cours pour les années suivantes. Cela me fera moins de travail à faire à la maison et je pourrai profiter du peu de temps que mon mari passait à la maison. Depuis que Franz avait fait sa rentrée au collège, il n’était plus à la maison. Il aurait pu, vu que la maison se trouve dans le parc de Poudlard toutefois, avec Math’, on s’était mis d’accord. Pour une meilleure intégration, il valait mieux que Franz soit comme les autres élèves sans aucun privilège pour lui. Je ne voulais pas que mon fils ait une scolarité difficile.

A la fin de ce contrôle, ma fille devait me rejoindre pour déguster un dîner à la maison pour profiter de sa famille. Cela faisait longtemps que je l’avais adopté, 5 ans, précisément et je ne l’avais pas regretté tout comme Mathéo. Le seul hic, c’est que Thania avait retrouvé sa mère biologique. C’était Arya, la sorcière noire qui était la main droite de Lord Melkor. J’étais réticente devant la demande de ma fille de voir sa vraie mère mais je ne pouvais pas lui en vouloir et l’en empêché. C’était tout à fait naturel et logique. Je faisais tout simplement attention à ce qu’elle faisait quand elle allait là-bas. Une fois que je me suis aperçue qu’Arya essayait d’enrôler mon enfant, je suis partie à sa recherche et je l’ai récupéré. Normalement, Thania n’avait pas revu sa mère et secrètement, je m’en félicitais.

Je levais la tête de mes copies pour poser mes yeux dans le loin, au-dessus du paysage. En vérité, je m’inquiétais pour Thania. En ce moment, je ne la trouvais pas comme d’habitude, elle était quelque peu blanche et faible. Je commençais à me poser des questions sur ce qu’elle avait. Je l’avais laissé en ne lui posant aucune questions mais les semaines avaient passé et je ne la trouvais pas beaucoup mieux ; ce qui ne me rassurais pas. Dès que Thania sera présente, je lui poserai des questions sur son état de santé. De plus, je ne savais pas pourquoi, elle était de toute évidence, distante. Je ne voyais que deux possibilités. Une, ma fille était malade, elle savait ce qu’elle avait mais elle ne voulait pas m’en parler ; soit elle ne savait pas ce qu’elle avait et ça lui faisait peur. Dans tous les cas, elle ne voulait pas m’inquiéter ou elle ne voulait pas que je le sache. Dans les diverses situations, j’espérais que son silence ne signifiait pas qu’elle ne voulait pas m’en parler parce qu’elle avait peur de moi, pas confiance ou elle aurait préféré en parler à sa vraie mère.

Mes élèves finirent leur contrôle et me le ramenèrent sur mon bureau. Je les saluais, leur souhaitait une bonne nuit et soufflais près de la fenêtre. La porte s’ouvrit mais avec difficulté. Je vis ma Thania, sur le sol, avec une grimace de douleur inscrite sur le visage. Mon dieu !!

-Maman...

- Thania !

Je me précipitais sur le corps inerte de ma fille de 16 ans, sur le sol, de ma tour. Je la secouais sans ménagements, la peur au ventre. Le cœur battant la chamade.
-          - Ania !! Réveille-toi !! Qu’est-ce que tu as ?? Dis-moi, ce que tu as !! Thania !!

Je ne savais pas quoi faire, je paniquais devant le corps de ma fille qui ne bougeait plus, devant ses yeux fermés. Qu’est-ce qu’elle avait, par Rowena ??!! Je ne comprenais pas. Je cherchais une blessure, une plaie ou autre sur son corps mais je ne trouvais rien.
-          - Aidez-moi !!!

Mais personne ne me répondit, j’étais seule, dans ma tour qui était la plus haute tour du château. Je pris ma fille Thania, l’emmenait dans une petite pièce derrière la salle de cours, fit apparaître un bon feu de cheminée, un matelas, une couverture et un oreiller. Je la déposais et transplanais à Siant-Mangouste. J’avais besoin d’aide.
J’atterris dans le hall d’entrée de l’hôpital et courut vers l’accueil.
-         -  J’ai besoin d’aide !! Ma fille s’est évanouie. S’il vous plaît !! Je ne sais pas ce qu’elle a. Aidez-moi !! 

     Mon ton affolé rameuta tout le monde et je vis la directrice venir à moi à cause du ramda que je faisais mais je m'en fichais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane Harrinton
Directeur de St Mangouste
avatar

Date d'inscription : 26/12/2014
Messages : 81

MessageSujet: Re: Jouer avec la magie noire comporte des risques   Jeu 23 Juin - 18:46

A l'hôpital s'était la pagaille. En ce moment, on avait l'impression que tout le monde se jetait sur diverses situations pour se blesser et arriver dans nos services afin de se faire soigner. Les salles d'attente étaient bondées de monde. Je n'avais pas une minute à moi tout comme les autres médecins, infirmiers, aide-soignant et tous les autres corps de métier. Cependant, je ne me plaignais pas. C'était mon métier et j'adorais le faire. J'étais en train de superviser une blessure de soins aux créatures magiques. J'étais fière de mes nouveaux employés. Il faisait du bon travail et ils apprenaient bien. 

J'allais dans mon bureau pour me reposer un peu pendant au moins dix minutes afin de continuer jusqu'à tard dans la soirée. La journée ne changea pas depuis le matin. Seul, le nombre des patients et des employés baissèrent, question nombre. Je n'ai eu qu'aucune maladie particulière dans mes services. Ce qui n'était pas une mauvaise chose, en passant.

J'allais quitter l'hôpital. Mon service était terminée. Il était 2h du matin. Il fallait que je me repose pour être en forme demain. Alors que, je rangeais mes affaires dans mon sac, j'entendis des éclats des voix dans le hall de l'établissement.

- J'ai besoin d'aide!! Ma fille s'est évanouie. S'il vous plaît!! Je ne sais pas ce qu'elle a. Aidez-moi!!

Je plissais les yeux et délaissais ce que j'étais en train de faire pour me diriger vers le bruit qui gênait le bien-être des employés de garde et des malades. C'est alors que je reconnus, la jeune femme de l'un de mes employés, directeur de service: Mathéo Kenaël. Je m'approchais d'elle et lui demanda d'un air inquiet.


- Que se passe-t-il Philomena? Calme-toi


- Jane!! Oh Jane, aide-moi! J'ai besoin de toi! Thania est tombée devant moi, inconsciente. Je ne comprends pas ce qu'elle a. 


- Dis-moi ce que tu sais. Calmement et doucement. 

- Elle a ouvert la porte avec difficulté et elle s'est effondrée sur le pas de la porte. Une grimace de douleur était sur son visage avant qu'elle tombe inconsciente devant moi. Je ne comprends rien et je ne sais pas quoi faire, Jane. Aide-moi!! J'ai peur. ça faisait des semaines que je la voyais palote faible et elle ne mangeait pratiquement plus. 


- Où est-elle, maintenant?


- Je l'ai installé sur un lit dans la tour d'astronomie avec un feu de cheminée et une couverture sur elle et je suis venue de voir. Je ne savais pas quoi faire d'autre. 


- Je m'en occupe. Je viens avec toi. 

Je pris la main de Philomena et nous transplantâmes dans la tour d'astronomie qui était le deuxième lieu où elle passait sa vie. Je suivis Philomena dans une petite pièce et je me penchais immédiatement sur sa fille inconsciente.
 
Je tâtais son front, pris son pouls. Elle avait un peu de fièvre mais le pouls était normal. Ce n'était donc pas quelque chose qui mettait sa vie en danger dans l'immédiat.


- Jane, qu'est-ce que tu trouves? As-tu une idée de ce qu'elle a?


- Je ne sais pas encore mais sa vie n'est pas en danger dans l'immédiat, Philomena. Ne t'inquiète pas, je vais l'auscultais. 


- Trouve ce que mon enfant a, je t'en conjure.


- Qu'est-ce que tu me dires encore sur Thania? Qu'est-ce que tu as remarqué de plus?


- Heu....je...je ne sais pas...elle était distante depuis quelques mois....attends....elle...quand elle est arrivée, elle se tenait le ventre sanglotais-je de panique et de peur.

Ce que Philomena venait de me dire, me donnait une idée. Je passais mes mains au-dessus de son ventre pendant quelques minutes. Une sensation forte et mauvaise me percuta. J'eus un moment de recul, avec effroi et incompréhension, je regardais cette jeune adolescente sans comprendre. Je fronçais les sourcils en pleine réflexion puis, je me rapprochais d'elle. Les mains au-dessus du jeune corps, je l'analysais et vis et ressentis ce que je redoutais. Cependant, je ne savais pas comment cela était possible. Je marquais un temps d'arrêt avant de me retourner vers Philomena. Comment allais-je lui annoncer, cela?? Ce n'était pas quelque chose de normal et je sentais que c'était maléfique. Ma magie blanche était très réactive devant cette jeune fille.


- Je sais ce qu'elle a mais ce n'est pas une chose facile à entendre.


- Jane?


- Est-ce que Thania pratique la magie noire?


- La magie noire?? Euh...non!! Enfin, c'est compliqué...je ne suis pas la mère de Thania. Sa vraie mère est Arya, la mage noire. Thania voulait voir sa mère, apprendre à la connaître. Je ne pouvais pas l'en empêcher. C'était sa mère, après tout. Je suis allée la chercher à un moment donné parce que je ne faisais pas confiance à cette bonne femme. Thania m'a appris qu'elle lui avait appris des tours de magie noire. Je ne sais pas si par la suite, ma fille a continué. Je lui fais confiance et comme elle n'est pas à la maison, je n'avais pas l'oeil sur elle. Pourquoi?


- Philomena, Thania a pratiqué la magie noire, je ne sais pas si elle l'a fait récemment mais il y a quelques mois, elle a expérimenté un sortilège et cela a eu des conséquences sur elle.


- Lesquelles?? C'est grave??


- Elle ne va pas en mourir, normalement. Thania est enceinte. 


- Pardon? Quoi? Ce n'est pas possible.


- Elle est enceinte à cause de ses expériences de magie noire. Elle a créé un enfant par cette magie.

- Le bébé....


- ...est néfaste pour elle. C'est pour ça, qu'elle s'est évanouie. Le foetus, lui prend toute son énergie et l'empêche de se nourrir. Elle a des nausées et des crampes dont la fatigue, la faiblesse et les grimaces de douleur.


- On peut arranger ça?


- Je peux lui enlever le foetus. Il est encore temps. Elle en est à trois mois. C'est la limite.


- Non!...Je veux dire...Si Thania apprend qu'elle attend à un enfant, elle ne voudra pas tuer le bébé qui grandit en elle....même s'il n'est pas normal..


- Philomena, cela peut la tuer! Il faut le faire.


- Elle ne me pardonnera pas cette décision... Philomena semble avoir une idée. Est-ce que tu peux...modifier la nature de l'enfant. Je veux dire, là, c'est, un foetus malsain et de magie noire. Peux-tu enlever la noirceur du foetus pour le remplacer par de la magie blanche afin qu'il ne soit pas mauvais et ne....ne....tue pas mon enfant...?


- Je n'ai jamais fait ça...Je peux essayer, oui! ça ne fera pas de mal au foetus. Je ferais attention. Tu es sur que tu veux garder ce...cette... (j'aimais la vie mais j'ai une aversion pour la magie noire et la pratique et l'expérimenter ne valait jamais rien de bon. Une chose non naturelle, serait dangereux dans le présent et l'avenir).

- Thania le voudrait

- On va le savoir. Je vais la réveiller. 

Je murmurais une formule et elle reprit connaissance presque immédiatement. Je lui demandais comment elle se sentait et doucement et calmement, je lui expliquais ce qui se passait de façon concrète et véridique. Je ne devais rien lui cacher pour qu'elle soit bien sûr et qu'elle comprenne bien la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thania Stewis
6ème année
avatar

Date d'inscription : 01/09/2014
Messages : 173

MessageSujet: Re: Jouer avec la magie noire comporte des risques   Mer 21 Sep - 15:27

Chaud... Il faisait si chaud... J'étouffais littéralement. Je... Où suis-je? Où est Maman? Je... je suis seule?! Il fait tout noir, j'ai peur... Pourquoi fait-il si chaud... Maman... Maman j'ai peur... Viens me sauver je t'en pris. Non... Non laissez-moi! Je ne veux pas allez avec vous? Non arrêtez! Lâchez-moi! Ne faites pas ça!


-MAMAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN!!!


Je venais de reprendre connaissance, de me réveiller. Maman Mena me tenait serrée dans ses bras, j'étais dans un lit. Comment étais-je arrivée ici ? Maman avait dû me déposer. J'étais en sueur, la couverture qui était sur moi était en fait entortiller dans mes jambes. M'étais-je débattue ?


-Maman, que c'est-il passé ? Je... J'ai fais un horrible cauchemar... Il faisait chaud et tout noir, et, et tu n'étais pas la. Je ne savais pas où j'étais... J'étais perdue, ils... ils voulaient m’emmener. Je ne veux pas y aller Maman, je t'en pris ne les laisse pas me prendre. Je t'en pris je veux rester avec toi...


Reprenant halène, je pus observer la pièce dans laquelle on se trouvait, et remarquer par la même que nous n'étions pas seules. Mademoiselle Jane Harrinton était également présente. Maman était aller la chercher ? L'avais-je inquiétée à ce point ? Non... Je ne voulais pas la blesser. Je suis désolée, je suis désolée Maman...


-Bonsoir Thania, commença doucement Jane, c'est moi qui t'ai réveillée. Tu étais plongée dans le coma suite à de la magie noire. Philomena m'a expliqué pour ta mère biologique. Je sais que c'est difficile mais Thania, c'est très important, peux-tu me dire si tu a user de magie noire récemment ?


Je regardais tour à tour Maman et Jane. Cette dernière avait un regard fermé, sérieux, quelque chose de grave c'était passé. Le visage de Maman me le confirmait, elle semblait morte d'inquiétude.


-Je... oui... Je suis désolée Maman... Après que tu m’aie récupérée chez Maman Arya, j'ai continué mes expériences de magie noire. J'apprenais plein de chose que je voulais mettre à profit pour vous protéger. Je voulais vous être utile. Je voulais... Je voulais prouver que je méritais d'être ta fille, même après tout ce que j'ai fais...


Je repensais à l'orphelinat, aux gens que j'avais tuer. J'étais fille de deux mages noirs, je devais forcément utiliser la magie noire. Mais je ne voulais pas faire le mal, je voulais m'en servir pour faire le bien... Jamais je ne parlerais de cet incident à Maman, si jamais elle apprenait que j'étais une meurtrière, plus jamais elle ne voudrait me voir, et j'en mourrais. Je garderais le secret, mais je devais terminer mon récit.


-Il y a trois mois, j'ai voulus essayé un sort qui devait me donner plus de puissance, plus de capacité magique. Je faisais cela dans un endroit sécurisé, verrouillé pour que personne ne puisse être blessé. J'ai invoqué les forces noires, mais... mais je n'ai pas pus les contrôler. Il y avait un prix à payer pour mon erreur, elles... elles ont voulus s'en prendre à Dadga, et je ne les ai pas laisser faire. J'ai moi-même payé le prix. Depuis j'ai souvent des douleurs au ventre, mais je n'ai pas d'explication à cela. Je suis désolée de te décevoir Maman...


Un silence de plomb s'installa, jusqu'à ce que Jane réponde.


-Thania... Tu as conscience que c'est très grave que ce tu as fais ? Le prix que tu as payé comme tu dis, c'est que tu es tombée enceinte... C'est la magie noire qui l'a fait. Le bébé est extrêmement nocif pour toi, il va te tuer à ce rythme. Je dois l'enlever. Ta mère n'a pas voulus sans t'en parler, elle pense que tu voudrais le garder. Je pourrais enlever toute la noirceur de ce bébé en effet, mais c'est extrêmement dangereux. Tu as presque 17 ans, le choix t'appartient entièrement.


Je... Enceinte ?! Impossible ! Non... Comment ai-je pus en arriver là ? Un... un bébé. Un bébé qui grandis dans mon ventre... Mais... Je n'ai que 16 ans. Et Maman, comment réagit-elle à cela. Elle... elle n'a pas voulus prendre la décision seule. Que dois-je faire ? Devrais-je le détruire ? Renoncer à payer ce prix de mon erreur ? Que se passerait-il alors ? Les esprits noirs reviendraient ils me chercher ? Un petit être qui grandis en moi... Aurais-je la force, pourrais-je le tuer lui aussi ? Non... jamais je ne pourrais... Il s'agit d'un bébé, un être innocent qui n'avait rien demandé, de quel droit pourrais-je m'en débarrassé sans scrupule ? J'avais déjà tué de sang-froid, je ne recommencerais pas. Et j'assumerais les conséquences de mes actes. Désolée Maman, je te déçois encore...



-Je... Je ne peux pas le tuer... S'il-vous-plait Jane, sauver ce bébé... Enlevez-lui sa noirceur je vous en pris... J'assume mes erreurs et prend le risque de mourir, je ne finirais pas comme Maman Arya. 

_________________
L'amour est à la fois notre force et notre faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane Harrinton
Directeur de St Mangouste
avatar

Date d'inscription : 26/12/2014
Messages : 81

MessageSujet: Re: Jouer avec la magie noire comporte des risques   Sam 15 Oct - 18:11

Philomena avait raison, Thania était en train de se réveiller mais cela n’était pas si facile que prévu. Elle semblait agitée et quelque peu perturbée également. Je fronçais les sourcils d’inquiétude.

-MAMAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN!!!

- Calme-toi Thania, ça va aller ! Tout va bien. Tu es en sécurité. Tu es dans la tour d’astronomie avec ta mère et moi mais il faut que l’on parle…

Philomena tenait sa fille dans ses bras mais se détacha quelque peu pour remettre de l’ordre dans la couverture puis se leva pour revenir avec un verre d’eau qu’elle tendit à Thania.



-Maman, que s’est-il passé ? Je... J'ai fait un horrible cauchemar... Il faisait chaud et tout noir, et, et tu n'étais pas là. Je ne savais pas où j'étais... J'étais perdue, ils... ils voulaient m’emmener. Je ne veux pas y aller Maman, je t'en prie ne les laisse pas me prendre. Je t'en prie je veux rester avec toi...

Je ne savais que dire devant une telle émotion de la part d’une jeune personne. Philomena serra sa fille dans ses bras sans rien dire, à part, lui adresser un sourire plein de tendresse et d’amour même si l’on pouvait voir aussi de la tristesse et de l’inquiétude aux fonds des yeux de cette maman particulière. Je voyais bien qu'elle ne comprenait pas ce que disait sa fille. Je devais peut-être prévenir Mathéo de ce qui se passait. C’était tout de même sa femme et je savais combien, il tenait à elle mais avant cela, je devais parler avec Thania de choses très sérieuses.

-Bonsoir Thania, commençais-je doucement, c'est moi qui t'ai réveillée. Tu étais plongée dans le coma suite à de la magie noire. Philomena m'a expliqué pour ta mère biologique. Je sais que c'est difficile mais Thania, c'est très important, peux-tu me dire si tu as usé de magie noire récemment ?

Je posais la question à la jeune fille mais je n’en avais pas vraiment la nécessité puisque je le savais déjà mais il était important pour moi que Thania dise à voix haute ce qui s’était passée et comment s’était déroulé les choses pour en arriver là. Je vis que Thania me regardait alternativement avec sa mère. Se sentait-elle coupable ? Gênée ? Triste ? Mais je ne pouvais pas m’attendrir pour le moment. La chose était beaucoup trop grave et sérieuse.

-Je... oui... Je suis désolée Maman... Après que tu m’aie récupérée chez Maman Arya, j'ai continué mes expériences de magie noire. J'apprenais plein de chose que je voulais mettre à profit pour vous protéger. Je voulais vous être utile. Je voulais... Je voulais prouver que je méritais d'être ta fille, même après tout ce que j'ai fait...

Je n’en revenais pas de ce que venais de dire Thania. Cette enfant avait vraiment des problèmes, il fallait que quelqu’un l’aide ou qu’elle parle avec un professionnel parce que je savais qu’intérieurement, il y avait une tornade qui dévastait tout chez Thania. Qu’est-ce que cachait cette enfant ?

- Pourquoi, tu ne m’en as pas parlé Thania ?! J’aurai pu le comprendre que tu fasses encore des expériences de magie noire. Même si je n’aime pas que tu utilises cette magie, je sais que tu ne la pratiqueras pas pour faire le mal. Je n’aurai pas été contre, je t’aurai seulement demandé de faire cela avec un adulte comme le professeur Bakkali. Je lui aurai demandé moi-même ce service et il n’aura pas refusé. Puis…tu n’as pas à nous protéger. Ce n’est pas ton rôle, ma petite. Je t’assure que je peux me défendre. On ne dirait pas comme ça, je te le concède précisais-je en souriant, mais j’ai de grands pouvoirs. C’est juste que je n’aime pas faire de l’ostentation et que je n’aime pas la violence. Je ne me connais pas qu’en astronomie et heureusement. Je l’embrassais sur le front et lui pris le menton entre mes doigts. Je suis contente que tu sois ma fille et tu n’as pas à le mériter. Je ne regrette jamais mes décisions. Papa, c’est pareil. Arrête d’essayer de te faire pardonner de quelque chose. Je sais que ton passé est lourd mais ça ne change rien à rien. Je regardais Jane. Tu veux nous dire quelque chose Thania ?

Je repris la parole.

- Explique-moi la journée où tu as fait ce sortilège Thania Soit très précise. C’est important.

-Il y a trois mois, j'ai voulus essayé un sort qui devait me donner plus de puissance, plus de capacité magique. Je faisais cela dans un endroit sécurisé, verrouillé pour que personne ne puisse être blessé. J'ai invoqué les forces noires, mais... mais je n'ai pas pu les contrôler. Il y avait un prix à payer pour mon erreur, elles... elles ont voulus s'en prendre à Dadga, et je ne les ai pas laissé faire. J'ai moi-même payé le prix. Depuis j'ai souvent des douleurs au ventre, mais je n'ai pas d'explication à cela. Je suis désolée de te décevoir Maman...

Un silence de plomb s'installa.

-Thania... Tu as conscience que c'est très grave que ce tu as fait ? Le prix que tu as payé comme tu dis, c'est que tu es tombée enceinte... C'est la magie noire qui l'a fait. Le bébé est extrêmement nocif pour toi, il va te tuer à ce rythme. Je dois l'enlever. Ta mère n'a pas voulus sans t'en parler, elle pense que tu voudrais le garder. Je pourrais enlever toute la noirceur de ce bébé, en effet, mais c'est extrêmement dangereux. Tu as presque 17 ans, le choix t'appartient entièrement.

- Je... Enceinte ?! Impossible ! Non... Comment ai-je pu en arriver là ? Un... un bébé. Un bébé qui grandit dans mon ventre... Mais... Je n'ai que 16 ans. Et Maman, comment réagit-elle à cela. Elle... elle n'a pas voulus prendre la décision seule. Que dois-je faire ? Devrais-je le détruire ? Renoncer à payer ce prix de mon erreur ? Que se passerait-il alors ? Les esprits noirs reviendraient ils me chercher ? Un petit être qui grandit en moi... Aurais-je la force, pourrais-je le tuer lui aussi ? Non... jamais je ne pourrais... Il s'agit d'un bébé, un être innocent qui n'avait rien demandé, de quel droit pourrais-je m'en débarrassé sans scrupule ? J'avais déjà tué de sang-froid, je ne recommencerais pas. Et j'assumerais les conséquences de mes actes. Désolée Maman, je te déçois encore...

-Je... Je ne peux pas le tuer... S'il-vous-plait Jane, sauver ce bébé... Enlevez-lui sa noirceur je vous en prie... J'assume mes erreurs et prend le risque de mourir, je ne finirais pas comme Maman Arya.

- Ça n’arrivera pas ma chérie. Je suis fière de toi. Tu assumes tes actes et c’est le principal.

Je ne fus pas surprise de la décision de la jeune Thania mais cela n’allait pas être une chose facile. C’était dangereux, à la fois pour Thania mais aussi pour moi et surtout pour moi ; car pour enlever toute la noirceur de ce minuscule bébé, je devais en absorber une grande quantité moi-même et mon être ne supportait pas la noirceur, moi qui était à l’antipode de tout cela en étant un être de magie blanche ; tout le contraire de ce bébé.

- Je vais le faire, oui. Je te sauverai ainsi que cet embryon mais pour cela, je dois prendre des forces ce soir. Venez me voir, demain, à l’hôpital mais dans le secteur maternité et demandez-moi à l’accueil.

Je me tournais vers Philomena.

- Pour ce soir, il faut qu’elle dorme, reste au chaud et donnez-lui ça à boire. Il y a des nutriments dans cette potion qui lui redonneront des forces pour demain. Ce ne sera pas sans douleur pour elle.

- Bien sûr. J’y veillerai. Elle m’emmena à l’écart pour ne pas être entendu de sa fille, je suppose. Combien de chance a-t-elle de supporter tout cela ?

- 100% avec moi. Je vais faire en sorte mais nourrissez-là, redonnez-lui des forces. C’est tout ce que vous pouvez faire….Si...je puis me permettre…parlez à votre fille, elle ne va pas du tout bien moralement. Je la sens comme entravé, perdue, honteuse et un grand souci de plaire ce qui peut être dangereux.


Je saluais ma patiente et Philomena avant de partir pour me préparer pour demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thania Stewis
6ème année
avatar

Date d'inscription : 01/09/2014
Messages : 173

MessageSujet: Re: Jouer avec la magie noire comporte des risques   Mar 18 Oct - 14:53

Je venais d'apprendre que j'étais enceinte, je n'en revenais pas. Comment était-ce possible? Comment avais-je pus laisser cela arriver? J'allais encore décevoir Maman, et je tombais encore plus dans les ténèbres, je me rapprochais de Maman Arya, et je ne le voulais pas...

-Ça n’arrivera pas ma chérie. Je suis fière de toi. Tu assumes tes actes et c’est le principal.

Maman était fière de moi? Parce que j'assumais mes actes, mais, ne m'en voulait-elle pas déjà d'avoir commis cet acte de magie noire? Elle dit qu'elle comprend qu'elle m'aurait laissé faire si j'avais été avec un adulte. Mais, je n'aurais pas pus, il n'aurait pas compris pourquoi je faisais cela. Pourquoi j'expiais mes fautes en commettant encore plus de magie noire. Et puis, cette opération que j'allais subir, elle devait impliquer Jane également, on parlait de magie noire, ça devait forcément avoir des conséquences sur elle. J'impliquais la vie d'une autre personne dans mes bêtises. Un doute me pris, avais-je fais le bon choix ? Mais oui me hurlait ma conscience. C'est un bébé qui grandis dans mon ventre, il n'a rien fait pour mériter de mourir avant d'être né. Je désirais que personne ne soit blessé par mes erreurs, personne à part moi. J'espérais que ce serait le cas pour Jane, que tout se passerait bien.

-Je vais le faire, oui. Je te sauverai ainsi que cet embryon mais pour cela, je dois prendre des forces ce soir. Venez me voir, demain, à l’hôpital mais dans le secteur maternité et demandez-moi à l’accueil.

Puis elle se tourna vers Maman pour ajouter.

-Pour ce soir, il faut qu’elle dorme, reste au chaud et donnez-lui ça à boire. Il y a des nutriments dans cette potion qui lui redonneront des forces pour demain. Ce ne sera pas sans douleur pour elle.

-Bien sûr. J’y veillerai, répondit Maman.

Maman emmena la médicomage à part pour discuter. Elles devaient parler de moi sans doute. Maman s'inquiétait ? Je commençais à avoir peur moi... Jane a dit que ce ne serait pas sans douleur, j'aurais vraiment mal ? De toute façon, je ne devais pas me plaindre, je le méritais. J'avais bien conscience que mon année ne se déroulerait pas normalement, rien que cette grossesse déjà ne serait pas normal. Toute ma vie allait changer. Elle ne faisait que cela changer. J'étais instable. Je désirais protéger ma famille des dangers. Mais... Peut-être était-ce moi le danger. Pouvais-je rester avec eux sans leur faire de mal ? Serais-je un jour capable de mener une vie normale... ?

Jane nous salua et pris congé. Elle devait être rentrée à l'hôpital je suppose. Il n'y avait plus que Maman et moi. J'étais mal à l'aise. J'avais honte de ce qu'il s'était passé. Un silence que je trouvais pesant s'était installé. Je devais le briser.


-Je suis désolée...

_________________
L'amour est à la fois notre force et notre faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philomena Albacova Kenaël
Professeur d'astronomie
avatar

Date d'inscription : 12/08/2014
Messages : 90

MessageSujet: Re: Jouer avec la magie noire comporte des risques   Mar 18 Oct - 22:00

L’état de ma fille me laissa sans voix. Un torrent de sentiments se mélangea en moi tel que la tristesse, l’inquiétude et de la colère. Cette dernière était tournée dans plusieurs directions. J’étais en colère après moi parce que je n’avais pas réussi à venir en aide à ma fille, je n’avais pas réussi à la faire aller mieux, à la rendre plus sereine envers elle-même. Je me demandais ce que j’avais pu ratée pour qu’elle se retrouve dans cette situation délicate. Est-ce que je n’étais pas assez sévère ? Ouverte envers Thania ? Me préoccupais-je pas assez d’elle ? Peut-être que si je parlais plus avec elle, elle aurait été mieux ? Je n’étais plus sûr de rien. Je me remis en doute, en me mettant en retrait. J’avais peut-être poussé mes forces plus hautes qu’elles n’étaient en réalité. Je ne pouvais peut-être pas aider ma fille.

Je laissais Thania allongée sur le lit, parler avec Jane qui était en train de lui expliquer les choses comme une professionnelle mais aussi de manière très détendue et claire. Il fallait qu’elle comprenne dans quel état, elle se trouvait actuellement. Je voulais absolument qu’elle prenne ses décisions et comme je l’espérais, Thania prit en main les conséquences de ces actes ; et pour cela j’étais fière d’elle et je le lui dis.

Une fois que Jane expliqua ce qui va se passer à ma fille, elle se leva pour retourner à l’hôpital mais avant qu’elle ne s’évapore, je la questionnais.

- Combien de chance a-t-elle de supporter tout cela ?

- 100% avec moi. Je vais faire en sorte mais nourrissez-là, redonnez-lui des forces. C'est tout ce que vous pouvez faire….Si...je puis me permettre…parlez à votre fille, elle ne va pas du tout bien moralement. Je la sens comme entravé, perdue, honteuse et un grand souci de plaire ce qui peut être dangereux.

Je rejoignis ma fille près du lit et m’assis sans rien dire encore en réflexion sur ce que je venais de dire Jane, qui je le savais, était plus que la vérité. Toutefois, je ne savais pas quelle démarche adoptée. Je ne m’en étais pas aperçue, mais le silence fut très lourd. Thania le brisa d’une petite voix.

- Je suis désolée…


- Pourquoi as-tu fais ça Thania ? Pourquoi ressens-tu le besoin de prouver quelque chose ? C’est moi qui te donnes cette impression ma petite chérie ? Je n’ai pas besoin que tu prouves quoi que ce soit. Je t’ai adopté parce que je t’aime comme tu es. Point.Tu es ma fille, c’est tout ce que j’ai besoin de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thania Stewis
6ème année
avatar

Date d'inscription : 01/09/2014
Messages : 173

MessageSujet: Re: Jouer avec la magie noire comporte des risques   Mer 19 Oct - 13:57

Maman m'avait rejointe sur le lit, elle était assise à côté de moi, je voulais la prendre dans mes bras, mais je n'osai pas. J'avais trop honte. Le silence était devenu lourd et oppressant, je le brisai d'une petite voix:

-Je suis désolée…

Désolée d'avoir mentis. Désolée d'avoir usé de magie noire. Désolée d'avoir tué la directrice de mon internat. Désolée d'être tombée enceinte. Désolée de ne pas être comme tu le voudrais. Il y a tant de choses que je regrette Maman, tant de chose que je voudrais te dire. Si seulement tu savais tout ce qui m'arrivais, tu en serais horrifiée. Ce que j'ai pus faire avant, tout ce qu'il s'était passé, Ma vie horrible à l'orphelinat, la torture, la maltraitance, les mutilations. Oh oui, si tu savais tout ce que j'avais fais, mes cicatrices ne seraient qu'une bagatelle. Elles ne sont plus rien dans les malheurs de ma vie. Car je suis une enfant de la magie noire, ma mère Arya, maîtresse de Lord Melkor, et mon père un mangemort du Seigneur des ténèbres. Je suis destinée à faire le mal. Je voulais utilisé la magie noire pour faire le bien, mais j'ai la preuve que jamais je ne le pourrais. Je ne suis destinée qu'à faire le mal. J'ai tué de sang froid, des innocents. Je t'ai mise en danger, j'ai mis Franz et Papa en danger avec mes expériences. Maintenant Jane va aussi prendre des risques pour me sauver et sauver ce bébé qui n'avait rien demandé à la vie. J'ai perdu Elwine, ma meilleure amie, la fille que j'aimais, parce que je n'ai pas sus protéger notre amitié, elle s'est éloignée, je l'ai perdue. J'ai commis tellement de crime, et je ne peux rien te dire de tout cela Maman.

-Pourquoi as-tu fais ça Thania ? Pourquoi ressens-tu le besoin de prouver quelque chose ? C’est moi qui te donnes cette impression ma petite chérie ? Je n’ai pas besoin que tu prouves quoi que ce soit. Je t’ai adopté parce que je t’aime comme tu es. Point.Tu es ma fille, c’est tout ce que j’ai besoin de savoir.

J'aimerais tellement que ce soit aussi simple Maman, être ta petite fille, être une enfant de la lumière. Me blottir dans tes bras et oublier tout ça. Mais dans ma vie, rien est simple. Je veux prouver que je peux me battre contre les ténèbres, que je peux mériter d'être ta fille, sans mettre notre famille en danger. J'aurais aimé ne jamais rencontrer ma mère biologique. Ne pas savoir, je n'aurais jamais été exposée à la magie noire.

-Je veux seulement expier mes crimes... murmurais-je.

Une nausée monta à ma gorge. La douleur était revenue. Je voulus la repousser. Je ne pus que cracher quelques gouttes de sang noir et visqueux. Je m'allongeai et ramenai mes jambes contre moi, pour que Maman ne voit pas les quelques larmes qui coulaient de mes yeux. Pourquoi était-ce si dur de se battre ? Pourquoi vouloir rester dans la lumière était si douloureux ? Peut-être devrais-je céder, et suivre ma destiner. Tomber dans les ténèbres. Perdre mon humanité. Je n'aurais plus mal, plus d'états d'âmes. Plus de douleur, plus de combat. Peut-être le devrais-je...

_________________
L'amour est à la fois notre force et notre faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philomena Albacova Kenaël
Professeur d'astronomie
avatar

Date d'inscription : 12/08/2014
Messages : 90

MessageSujet: Re: Jouer avec la magie noire comporte des risques   Lun 24 Oct - 21:06

Je ne pouvais plus me retenir, je devais demander et poser des questions à Thania. Je n'arrivais pas à la comprendre. Elle ne me parlait pas. Si elle se livrait à quelqu'un d'autre, cela aurait pu me soulager ou réduire mon inquiétude mais je savais que ce n'était pas le cas malgré que ma fille avait des amis dans l'enceinte de l'école. J'essayais de ne pas la brusquer, de ne pas lui interdire ou d'être intraitable avec elle mais je ne savais pas en réalité si c'était la bonne démarche. Etre la mère de Thania était autre chose que d'être la mère de Franz. La question ne venait pas de ma véritable maternité, car pour moi, depuis que Thania était venue au monde, j'étais la seule à lui avoir donné de l'attention, de l'amour, de la tendresse et un cadre. En somme tout ce que l'on doit donner à un enfant. Franz a eu la même chose. Non, la différence et la difficulté suprême provient que je n'ai pas eu à m'occuper de Thania quand elle était enfant. Je ne connais donc pas son passé. Je ne savais pas TOUT ce qu'elle avait vécu mais seulement ce qu'elle a bien voulu me dire et je n'ai pas eu le courage de faire une enquête sur ma petite Thania pour avoir de plus amples informations sur ma jolie petite fille.  


- Je veux seulement expier mes crime, me murmura t-elle. 

Je ne savais que répondre. Je me demandais si Thania était encore lucide ou si la douleur lui faisait perdre la raison. De quoi pouvait-elle parler? De quoi me parlait t-elle? Je n'en avais aucune idée et pour l'heure, ça me préoccupait vu l'état de santé de ma fille et surtout avec les recommandations de Jane mais ce n'était pas la priorité. Loin de là. Pour moi, le principal, c'est que ma fille survive à cette situation, à cette nuit, à demain et surtout à son avenir. 

Une nausée monta dans la gorge de Thania. Je le vis et je me sentais mal pour elle car je ne pouvais rien faire et que je savais ce que c'était même si je n'avais jamais été exactement dans la même situation que ma Thania. Elle finit par cracher un liquide noir et visqueux de sa bouche tordue de douleur. Je lui tendis mon mouchoir pour lui essuyer la bouche avec tendresse. Thania s'allongea et ramena ses jambes contre elle comme un foetus. ça me faisait de la peine de la voir ainsi, essayant de se cacher de moi, de se soustraire à mon regard comme si j'allais la manger ou être dégoûtée de l'avoir sous mes yeux. Je remontais encore une fois la couverture jusqu'à sa tête, raviva le feu près d'elle et m'assis près d'elle, par terre près du lit pour être à son niveau. Je lui caressais la tête et commençais à parler.


- Ne te préoccupes de rien. Ne pense plus à rien à part prendre des forces pour demain. Tu m'entends. Il faut que tu sois forte pour que tout se passe bien durant l'intervention car il est hors de question que tu me laisses, que tu nous laisses. Que serons-nous sans toi? Franz se retrouvera sans grande soeur pour le surveiller à l'école et pour parler. Tu sais qu'il aime bien parler avec toi. C'est un vrai petit voyou apparemment, un petit malin. Mathéo perdra un de ses enfants et il ne pourra pas sans remettre. Il t'aime comme sa fille, tu sais; tout comme moi. Tu DOIS te remettre sur pied et penser à toi, seulement, pour l'instant. On parlera de tout ça tout ensemble pour arranger ce qui ne va pas.

Je lui tendis la fiole pour qu'elle boive et reprenne de forces durant la nuit.


- Bois la moitié de ça et essaie de manger ce bouillon de viande, après lui avoir repris la fiole des mains. Tu vas dormir maintenant pour être bien. Je resterai ici, ce soir aussi et nous irons ensemble rejoindre Jane. 

Je l'embrassais sur le front puis éteignis la lumière de la pièce. 

- Bonne nuit ma chère petite.

Je passais dans mon bureau, dans la pièce d'à côté. Préparais un message à l'adresse de mon cher et tendre mari pour le prévenir de ce qui se passait et que je restais ce soir dans la tour d'astronomie avec notre fille. Puis, je m'assis pour terminer mes corrections interrompues, il y a une heure, or j'avais l'impression que ça faisait plus longtemps que cela!
Toutefois, je n'arrivais pas à me concentrer sur ma tâche, je me posais des questions sur ma petite Thania que je voyais encore comme une enfant par bien des côtés. Il me manquait beaucoup d'éléments de sa vie, beaucoup de questions se soulevaient dans ma tête et tournaient sans arrêt, me laissant aucun répit. Je devais avoir des réponses. Trouver des informations pour comprendre ce qui se passait dans la tête de ma fille. Et une autre tâche m'attendait. J'allais lui demander des comptes à cette vieille sorcière. Elle allait me payer ce qu'elle a provoqué. Sans elle, tout cela ne se serait pas passé. Elle n'avait pas irruption dans la vie de Thania que pour briser ce qu'elle tenait de construire avec sa nouvelle famille, lui donnant de faux discours mais elle ne la voulait que comme objet et pion. Elle ne voulait pas prendre son rôle de mère, loin de là. Et elle allait en souffrir à son tour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jouer avec la magie noire comporte des risques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jouer avec la magie noire comporte des risques
» Quand mon mec joue avec la magie noire
» _ Magie Noire [ Ombre ]
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]
» Shun McAlric (UMA/Magie Noire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ténébros Poudlard :: Poudlard :: Les Tours :: Tour d'astronomie-
Sauter vers: