Forum basé sur l'univers d'Harry Potter ! Notre secret a été percé à jour : les modlus savent que nous existons et la guerre a commencé
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Merci à tous de penser à cliquer sur le lien TOP SITE lors de vos visites pour faire connaître notre forum

Partagez | 
 

 Perte d'équilibre égale catastrophe assurée... Ou pas !

Aller en bas 
AuteurMessage
César B. Apfel
5ème année
avatar

Date d'inscription : 07/06/2016
Messages : 35

MessageSujet: Perte d'équilibre égale catastrophe assurée... Ou pas !   Lun 19 Fév - 4:51

Il est 04:14 du matin, et impossible de fermer les yeux. Ce temps à la fois chaud et froid qui annonçait le venue du printemps m'était insupportable. Sans oublier les ronflements des autres serpentards de sixième année avec qui je partageais le dortoir, déjà que j'ai un sommeil très léger.....

Enfin bref, n'arrivant pas à clouer mes yeux, j'ai décidé de faire une petite balade à l'aube. Si je me fais choper par le concierge ou par un professeur je n'aurai qu'à faire semblant d'être somnambule ! Baguette en main, je sortis de la salle commune et traversait les cachots qui étaient très frais, heureusement. Je déambulait sans aucun but quand j'arrivais en face de l'aile gauche du château, au troisième étage, exactement.

J'ouvris la porte et entrait dans le couloir sombre, décoré avec des demi-colonnes qui s'allumaient quand je m'approchais d'elles. Je suis arrivé en face d'une porte que j'ouvris et vis posé sur un coin, une vieille harpe remplie de toiles d'araignées. Par terre, une trappe.

J'ouvris cette trappe et sautait dedans ne savant pas où j'allais atterrir. Finalement, j'ai atterri sur une espèce de matelas moelleux. Qu'est-ce qu'un matelas pouvait bien faire là? Ne me posant plus la question, j'avançais collé au murs, illuminé par le lumos de ma baguette, jusqu'à arriver dans une grande salle. Je regardais les murs et lisait ce qui était écrit en latin, même si je n'avais aucune idée de ce qui était écrit.  

Une très grande estrade en marbre noire et blanche était dressée au milieu de la salle avec plein de morceaux de pierre et des cailloux poussiéreux éparpillés qui représentaient des têtes de chevaux, des tours, des épées entre autres. Voyant la distribution des dalles, une blanche, une noire et ainsi de suite, je compris que c'était un échiquier géant. Toujours troublé par ma découverte et à la fois saisi de stupeur et d'émerveillement, je continuais ma petite exploration et finit par suivre un couloir étroit qui m'a mené vers une autre chambre très spacieuse.

- Mais où est-ce que je suis? - dis-je dans un mi-murmure mi-soupir.

Les murs étaient sculptés à l'orientale, et le marbre du sol était d'une couleur crème avec des rayures or dessinées maladroitement qui lui donnait un charme semblable au palais du Taj Mahal en Inde. Les bordures du sol, qui grimpaient sur 45° au dessous d'un deuxième par-terre étaient en couleur or aussi.

Tout cela était magnifique et il faisait très frais, de quoi me faire réjouir, moi qui supporte mal la chaleur.

Au fond de la pièce, une vielle porte cassée donnait accès à des escaliers en colimaçon. J'ai donc décidé de monter sans faire de bruit. J'ignorai totalement où j'allais finir. Ces escaliers étaient une véritable torture; non seulement ils étaient dangereux mais en plus ils ne finissaient jamais, ou du moins, c'est l'impression qu'ils m'ont donné jusqu'à enfin arrivé à leur terme, j'ouvris une porte fenêtre qui était au bout et me trouvais ni plus ni moins qu'au sommet du toit de la plus haute tour de Poudlard.

J'étais abasourdi. Un sentiment de liberté mêlé à de la puissance m'envahit soudainement.

Des dalles étaient disposées sur le toit pour pouvoir marcher dessus jusqu'à arriver une sorte de balcon depuis lequel s'offrait une vue imprenable sur tout le château, le terrain de quidditch, les extérieurs, le lac noir, la volière, la forêt interdite ainsi que tout le reste de l'école.
Je restais là, bouche-bée, le vent frais soufflant contre mon visage faisait larmoyer mes yeux et jouait avec mes boucles.

Après une petite demie-heure, j'ai décidé de retourner dans ma salle commune, mais en faisant le premier pas vers la dalle la plus proche, je perdis l'équilibre et glissais le long du toit, avant de rester accroché à une gouttière en forme de blaireau.

- Merde ! Merde merde merde... Meerde !! Je fais quoi maintenant? J'ai pas l'air con comme ça, tiens !! - Hurlais-je tandis que je m’agrippais d'une main et essayant de sortir ma baguette de la poche avec l'autre.  - Au secours !!!!

_________________
César Béllit Apfel
Serpentard.
5°année.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harrius Godolphin
1ère année
avatar

Date d'inscription : 07/06/2016
Messages : 133

MessageSujet: Re: Perte d'équilibre égale catastrophe assurée... Ou pas !   Mar 20 Fév - 13:11

Dormir, quand le printemps annonçait sa venue !!  Pas question !! Mon odorat de dragon était tout émoustillé par les nouvelle senteurs qui se dégageaient de la terre, de l’eau et de l’air. Je n’avais qu’une envie, volé, volé volé à en perdre haleine.
Mais voilà, j’étais élève à Poudlard et j’avais promis à ma mère de me tenir tranquille. Du coup, j’hésitais à quitter ma maison la nuit, mais pas question pour moi de rester coucher, je préférais rêvasser dans les grands fauteuils de cuir de la salle commune.
J’étais donc là, depuis une paire d’heure quand j’entendis un bruit de pas. Je me ratatinais sur moi-même pour pas me faire repérer. Après tout, à cette heure, je devais être au lit, comme tous les première années, et si je me faisais prendre, j’étais bon pour une engueulade et un rapport à ma chère maman, chose que je voulais évité le plus possible.
C’est pas que j’aimais pas ma mère, bien au contraire, mais quand il s’agissait du professeur Shona Godolphin,  vous compreniez bien le petit problème. Pas un seul élève de ce bahut osait transgresser ses ordres tellement elle nous flanquait la frousse. Et moi, son fils, encore plus !!
Donc , planqué dans mon fauteuil, j’attendais que l’indésirable lève le camp. Ce qu’il fit en sortant tout simplement dans les couloirs. La vache, en voilà un qui n’avait pas froid aux yeux. La curiosité me prenant, je voulus savoir qui était se téméraire. Je me levais et partis sur ses traces pour le découvrir.
Le suivre en me cachant dans les ombres des couloirs ne me posa aucun problème.  A la lueur d’une des colonnes lumineuses, je m’aperçus que je suivait, rien de moins que,César, mon préfets en chef. Exalté par cette filature inattendue et par l’identité de ma proie, je me décidais à le suivre dans son vagabondage. Visiblement, il ne savait pas trop bien où il allait et se laissait guider par ses pieds un peu au hasard.
Je le vis emprunter une porte, puis une autre, arrivé dans une salle avec une trappe au sol, la soulever et sauter. Allons bon, mais qu’est ce qui lui prenait à César. Intrigué, je m’approchais de la trappe, regardais, personne !!  Ok puisque qu'il veut jouer à ce jeu là, et bien allons y, je sautais à mon tour pour atterrir sur un truc mou. Aussitôt sur pied, je repris ma filature pour voir où il allait m’attirer.
Je fus pas déçu !! On débarqua dans la grande salle où Harry, Ron et Hermione avaient participé à leur mémorable partie d’échec en taille réel. Les reste des pièces fracassés gisaient sur les dalles noires et blanches. J’étais émerveille de foulé un lieu aussi mythique.
Mais, je ne pu m’y attardé car César filait déjà dans une autre pièce pleine de marbre et de dorure. Je l’entendis murmurer :
-Mais où est-ce que je suis ?
Je lui aurais bien répondu : dans la sale où Harry potter à affronté pour la première fois Voldemort. Mais je me tus, pas la peine de me faire repérer avec tous les problèmes qui accompagneraient inévitablement ma sortie nocturne :  Engueulade puis rapport à ma mère etc…etc…etc.
Donc, toujours planqué dans l’ombre et muet comme une carpe, je préférais le suivre. Il s’engagea dans un escalier en colimaçon et se mit à grimper. Le suivre la dedans ne me dit rien qui vaille. Je décidais de rentrer. Mais avant, je fis le tour de la salle pour m’imprégner de son odeur et de son histoire. J’allais prendre la direction du retour quand j’entendis un faible « au secours » qui venait de l’escalier.
Mince, César avait un problème !! Là, pas a hésité. Je me devait de lui porter assistance. En un mouvement, je pris ma forme de dragon, l’ajustais à la taille de l’escalier, et volais de toutes mes force vers le haut pour déboucher tel un vif argent dans le ciel.  Visiblement j’étais au dessus de la plus haute tour du château , le panorama était superbe avec se petit jour. Je laissais un temps mon regard flotter au loin, puis me rappelant pourquoi j’étais là, je me mis à chercher César.
Il ne me fallu pas longtemps pour le dégoter, pendu à une gargouille, les pieds dans le vide, Les mains crispées sur la pierre.  Je pouffais de rire de le voir dans cette position, et viens volter devant ses yeux.


-Besoin d’un petit coup de main, mon cher César ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
César B. Apfel
5ème année
avatar

Date d'inscription : 07/06/2016
Messages : 35

MessageSujet: Re: Perte d'équilibre égale catastrophe assurée... Ou pas !   Mer 21 Fév - 6:02

Toujours dans la panade, accroché à la gargouilles, je me battais avec ma cape qui à cause du vent, prenait l'allure d'une voile de bateau en haute mer. Alors non seulement il m'étais impossible d'attraper ma baguette qui était dans un des plis de cette maudite cape, mais en plus elle me faisait pencher en arrière à cause du vent et de son poids.

Je continuais à m'accrocher de toutes mes forces, changeant constamment de main pour ne pas épuiser les deux à la fois, même si j'essayais en vain de grimper ou ne serait(ce du moins que m'approcher du mur de la tour qui était à une cinquantaine de centimètres de mes mains.
J'essayais de regardais en bas pour voir si il y avait quelque chose qui pourrait amortir ma chute et j'essayais de calculer si j'aurai le temps de sortir ma baguette et faire apparaître quelque chose par terre pour ne pas m'écraser contre le sol si jamais je tombe, mais le temps de retrouver ma baguette entre les plis de cette cape, j'aurai eu le temps de mourir trois fois !

Mais par pur hasard, une ombre venait de planer au dessus de moi, et vint se poser sur le toit. Un dragon vert que je ne reconnus pas sur le moment. Il ne me manquait plus que, finir en méchoui ! Accroché à la gargouille, je devais faire une belle brochette ! Mais le dragon me fixa droit dans les yeux et se mit à virevolter autour de moi avant de me parler.

-Besoin d’un petit coup de main, mon cher César ??

- Harrius?! Harrius Godolphin !! Que fais-tu hors de ton lit !!!! Bon, ce n'est pas le moment, aide moi je ne vais plus pouvoir tenir !!

_________________
César Béllit Apfel
Serpentard.
5°année.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harrius Godolphin
1ère année
avatar

Date d'inscription : 07/06/2016
Messages : 133

MessageSujet: Re: Perte d'équilibre égale catastrophe assurée... Ou pas !   Mer 21 Fév - 14:25

Alors là !! C’était vraiment trop drôle !! Voir mon préfet de maison se débattre dans le vide avec sa cape qui voltait autour de lui, il y avait de quoi se tordre rire (Pour un dragon bien sûr) Les humains n’étaient vraiment pas fait pour voler, vous pouvez me croire.
Bon, allez, il fallait bien admettre que César était dans une posture désastreuse et qu’il était charitable de le tirer de ce pétrin le plus vite possible. Je me portais donc devant lui, planant les ailes grandes ouvertes pour le secourir :


-Besoin d’un petit coup de main, mon cher César ??

Devant ma gentillesse j’aurai pu récolter d’un « Mais avec plaisir, mon cher Harrius, je te remercie grandement de venir à mon secoure » Cela aurait été la moindre des choses, vous ne trouvez pas. Oui, mais voilà, j’avais à faire à César et César n’était pas renommer pour son savoir vivre, hélas. Donc au lieu d’une réponse civilisé, j’eu droit à un aboiement :

-Harrius?! Harrius Godolphin !! Que fais-tu hors de ton lit !!!! Bon, ce n'est pas le moment, aide moi je ne vais plus pouvoir tenir !!

Comme vous pouvez vous rendre compte, pas un merci ni le moindre s’il vous plait. Bon, il faut bien admettre que sa position n’était pas non plus propice aux échanges de civilité. J’agrandis donc ma taille de dragon pour pouvoir le prendre entre mes griffes et m’approchais de lui pour le saisir à bras le corps. Mais au moment où je refermais mes griffes, sa cape vient m’envelopper la tête et totalement m’aveuglée. Désorienté sur le coup, je perdis ma stabilité de vol et m’emmêlais dans mes propres ailes et d’un coup, me mis à tomber comme une pierre avec César toujours coincé dans mes serres.
Le sol se rapprochait à toute vitesse. Il me fallut toute ma concentration d’esprit et ma force de dragon pour combattre le vent de ma chute, rouvrir mes ailes et les battre sauvagement pour ralentir cette descente involontaire.  D’un coup de rein sauvage, je regagnais de l’attitude en hurlant de rage contre César :


-Mais crétin d’andouille !! tu pouvais pas sortir sans cape !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléonore Slowird
1ère année
avatar

Date d'inscription : 28/10/2017
Messages : 12

MessageSujet: Re: Perte d'équilibre égale catastrophe assurée... Ou pas !   Mer 21 Fév - 19:40

Je dormais à point, je rêvais que j’étais dans un champ de fleur bleu propre a la maison que nous ambition mes parents et moi. Le soleil était coucher, donnant aux paysages des allures enchanteresque. Je savais que je rêvais car ma vision était un peu flou, je ne voyais pas bien les forme mais les couleurs m’aidais a m’imaginer le paysage qui se trouvais tous autour de moi. Je courais dans les champs de fleurs bleues comme a mon habitude et admire les couleurs chaudes du soleil donner une nouvelle couleur aux fleurs, c’étais comme si elle avaient plusieurs vie, une pour le jour et une pour sa fin. Elles étaient méconnaissables et encore plus magnifique qu’elles ne le sont d’origines. Ma maison me manquait, mes belles fleurs me manquaient, les coucher de soleil depuis les champs de fleurs me manquais, la découverte de tous un univers a chaque moment de la journée me manquer. J’aimais crée une nouvelle histoire propre a chaque paysage, tourner sur moi même en regardant le ciel et en me disant que c’étais comme si j’étais sur le dos d’un griffons maladroit. J’ai toujours étais une rêveuse optimiste qui vit dans sont propre monde, un monde fait de se paysage de champ de fleurs dans un décor de soleil couchant. C’est mon monde intérieur, un souvenir que je garde précieusement enfoui dans mon être, que je garde pour moi et pour personne d’autre, mais c’est vrai que j’aimerais bien montrer se paysage enchanteresque a une autre personne … Enfin, je doute que qui que se soit comprenne mon amour pour se genre de paysage…

Je sort violemment de mon rêve, une douleurs au crane. Que c’est t’il passer ? Où sui-je ? Deux questions sans réponse, sa fait déjà trop. Il semblerait que je me sois cogner contre un mur. Du somnambulisme ? Je ne savais pas … Cette école me change t’elle donc tend que sa ?

Je crois entendre des voix un peu plus loin, je met donc de coter la probable bosse que j’avais sur le front, non sens mettre un mains froide dessus, pour aller voir se qu’il se passe plus loin.

« Il y a quelqu’un ? »

Où est ce que je suis d’ailleurs ? Aaaaaaaaaah je me suis encore perdu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginny West
1ère année
avatar

Date d'inscription : 08/08/2016
Messages : 34

MessageSujet: Re: Perte d'équilibre égale catastrophe assurée... Ou pas !   Dim 6 Mai - 23:52

A cause du temps très changeant du moment, j'avais vraiment beaucoup de mal à dormir. Je n'arrêtais pas de me retourner dans mon lit, je réfléchissais, trop à vrai dire. j'étais préoccupée par un devoir de potion qui m'attendais le lendemain. J'avais essayée toutes les astuces de grand-mère que je connaissais pour réussir plus facilement à dormir, le fait de compter (je ne restais pas concentrée sur mes chiffres), la lavande sous le coussin (qui est sensée détendre mais qui moi, m'énerve) et j'en passe et des meilleures. J'avais donc décidée de descendre dans la salle commune où je n'étais clairement pas sensée être à cette heure. Si on me découvrait en bas, je n'imagine même pas les représailles.

Une fois installée dans un des fauteuils de cuir, j'entendis des pas devant le porte de la salle commune. J'ai eu d'un coup, une grosse monté d'angoisse, j'attendais avec impatience que le bruit des pas s'éloigne quand tout à coup, j'entendis un gros BOUM dans le couloir puis un bruit qui ressemblait à celui d'un corps qui tombe sur le sol de marbre.

" - Il y a quelqu'un? "

C'est bizarre j'ai l'impression de connaître cette voix, dois-je sortir dans le couloir pour voir si la personne va bien ou rester ici comme s'il ne c'était rien passé? La curiosité m'emporte et je sors dans le couloir.

" - Qui est là, dites moi votre nom et votre maison "

Je me demandais bien qui cela pouvais bien être?

_________________
Bonne rentrée à tous! ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléonore Slowird
1ère année
avatar

Date d'inscription : 28/10/2017
Messages : 12

MessageSujet: Re: Perte d'équilibre égale catastrophe assurée... Ou pas !   Mer 29 Aoû - 10:45

" - Qui est là, dites moi votre nom et votre maison "

Cette voix m’étais étrangement familière, je ne savais pas où j’étais ni comment j’étais arriver la … Et j’avoue que la peur m’empêchais de convenablement réfléchir. Où avais je entendu cette voix ?
C’étais une voix assez féminine, j’en conclue donc que cela devais être une fille, cependant je doutais que cette voix appartienne a une Poufsouffle. Pourquoi ? Car j’étais visiblement loin de la salle commune des Poufsouffle … Du moins d’après mes connaissance. Et je ne peux pas croire que les Poufsouffle soit assez bêtes pour se perdre aussi aisément dans Poudlard, au point de se retrouver aussi loin de l’endroit où ils loge … Mince … Je suis une Poufsouffle débile …

Je décide de m’approcher de la voix en fessant des petits pas lents alors que mes jambes tremblais et menaçaient de lâcher sous mon poids a tous moment.

« Eléonore Slowird … J-je suis une Poufsouffle… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perte d'équilibre égale catastrophe assurée... Ou pas !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perte d'équilibre égale catastrophe assurée... Ou pas !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville
» Roulotte et perte de chevaux.
» Reflexions de Castro sur la catastrophe du 12 janvier, émouvant hommage à Haiti
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère. Politiquement vôtre.
» Perte des points en dextérité après Up

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ténébros Poudlard :: Poudlard :: Les Tours :: Les toits-
Sauter vers: