Forum basé sur l'univers d'Harry Potter ! Notre secret a été percé à jour : les modlus savent que nous existons et la guerre a commencé
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Merci de penser à voter au TOP SITE

Partagez | 
 

 Curiosité pluvieuse [PV Itzel Sanchez/Thania Stewis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Curiosité pluvieuse [PV Itzel Sanchez/Thania Stewis]   Dim 28 Sep - 19:25





Curiosité pluvieuse

Itzel Sanchez & Thania Stewis

C'était officiel, Elena détestait la pluie... Elle n'était pas d'humeur à regarder les gouttes d'eau taper contre la vitre du train durant tout le voyage. Certes elle avait discuté. Certes elle avait fait le tour des wagons, colorant malencontreusement les tenues de Rosens et Skinfield et discutant un long moment avec Mary avant de l'abandonner et de poursuivre sa visite du train vers d'autres connaissances.
Elle avait aussi passé un long moment en compagnie de ses amis. Mais il n'empêchait que le moment venu, elle était sortie du train. Et s'était retrouvée trempée jusqu'aux os. Et même si elle aurait put se sécher d'un revers de la main, elle était une Serpentard et ne voulait pas attirer l'attention sur elle alors même qu'ils n'étaient qu'arrivés.
Elle s'installa à la table des verts et argent, à sa place réservée, sachant que personne n'oserait venir lui contester cette place-là. Elle sortit un livre de sa poche et commença à le feuilleter, ne montrant qu'un interet très limité à tout ce qui l'entourait. Et tous les élèves de sa maison le savaient. Il ne fallait surtout pas la déranger quand elle lisait. La dernière fois, le duo d'affreux s'était retrouvé pendu par les pieds en plein milieu de la bibliothèque et attaqué par une dizaine de livres, tous plus lourds les uns que les autres.
Alors que la répartition allait commencer, Lena leva un œil, un seul de son livre pour passer rapidement en revue les première année. S'arrêtant une longue seconde sur une fille beaucoup plus âgée que ce joli groupe. Et voilà, c'en était fini de son livre, elle était curieuse, elle devait savoir qui était cette jeune fille, pourquoi elle arrivait en plein milieu de sa scolarité, d'où elle venait. Et dans quelle maison est-ce qu'elle allait être répartie. Il fallait que Lena pense à traîner un peu moins avec Malory, sa curiosité naturelle ne s'arrangeait vraiment pas à force de passer du temps en compagnie de la Serdaigle la plus curieuse de sa connaissance.
Le jeune fille reprit tranquillement le fil de sa lecture... en apparence, gardant un œil sur la file des élèves qui allaient être répartits.

- Sanchez Itzel.

La fille inconnue avait désormais un nom. Itzel ? Ce n'était pas anglais. Sanchez non plus d'ailleurs... Raison de plus pour être curieuse... bon, ronger son frein et ne pas se jeter sur la pauvre, jeune et innocente inconnue qui... Serpentard ? Bon, retirer pauvre et innocente de la liste des qualificatifs. Personne ne terminait chez les verts par hasard. Absolument personne.
Un sourire apparut sur les lèvres d'Elena alors qu'elle applaudissait avec ses camarades. La place de début d'année de la préfète en chef était la meilleure au monde. En bout de table, pour accueillir les nouveaux venus et faire leur connaissance. Quand elle daignait leur montrer de l'interet. Sanchez s'installa et Elena leva enfin les yeux de son livre de manière tout à fait visible.

- Salut, Elena Chase, préfète en chef et capitaine de l'équipe de Quidditch.

Elle marqua un pause, pas vraiment pour laisser à la fille le temps d'ingérer l'information, ça n'avait que peu d'interet et la nouvelle n'avait pas l'air d'avoir un cerveau aussi minuscule que celui de Voix de Crécelle. Non, elle détailla rapidement la nouvelle du regard, plus qu'intriguée par elle.

- D'où viens-tu ? Pourquoi arrives-tu en cours de scolarité ? Demanda-t-elle avec son tact habituel.

Pas de sourire, juste un regard dans lequel brillait une infime lueur de curiosité. Elle n'était pas d'humeur, il pleuvait, elle s'était – encore – disputée avec Luke et elle n'avait pas la moindre envie de prendre des gants avec une fille qui semblait suffisamment intelligente pour l'envoyer bouler sans le moindre problème.


Dernière édition par Elena Chase le Jeu 4 Déc - 7:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Curiosité pluvieuse [PV Itzel Sanchez/Thania Stewis]   Mar 30 Sep - 18:32



Curiosité pluvieuse
ft. Elena Chase ۰ Thania Stewis


Itzel soupira profondément. Premier jour dans cette école, non. Même pas puisqu’elle était encore dans le train ! Reprenons. Premier jour avec les élèves hystériques, bruyants et bien trop agités de Poudlard et il pleuvait déjà. Elle allait adorer ce pays. Non mais sérieusement, déjà il faisait froid et à présent il pleuvait ! Alors qu’elle avait quitté son pays en plein été, pourquoi avait-il fallut que les saisons soient inversées avec les différents hémisphères ?! Elle allait mourir, sincèrement, elle allait mourir de froid. De plus elle ne s’était que brièvement assise, avant de parcourir le train en contemplant tous les compartiments, ou presque, pour commencer, non pas à s’intégrer, mais à réunir des informations sur ses camarades. Toujours était-il qu’elle mourrait peu à peu de froid et que ses jambes commençaient à fatiguer. Heureusement qu’ils étaient bientôt arrivés. Quoique. La jeune amérindienne commençait à douter que les sorts imperméables de sa cape résisteraient à ce déluge. En fait non, ce n’était pas comme si elle n’avait jamais vu de pluie non plus, la saison de la mousson était toujours très généreuse en eau et orage. Mais ça ne voulait pas dire qu’elle en avait l’habitude ni qu’elle les aimait non plus.

Le train était en train de s’arrêter. Itzel sourit brièvement, elle n’aimait pas cet engin polluant, ça, c’était certain en tout cas, et elle était contente d’en descendre (même si c’était pour plonger sous la pluie). Ahhh, ce que sa forêt pouvait lui manquer… Et le calme des habitants du village aussi, ici ils étaient trop bruyants, trop excités, ils ne semblaient pas apprécier le simple bruit de la nature. Cela dit la nature était des plus exploités et pauvres, d’après ce qu’elle avait vu. Se débarrassant de ses pensées encombrantes, la jeune fille descendit du train au milieu de nains, qui devaient être les premières années d’après ce qu’elle avait compris. Elle les suivit, après avoir mis Quetzal sur ses épaules, toujours impassible et avec une migraine qui pointait son nez, jusqu’au garde-chasse qui appelait les premières années. Elle monta dans une barque avec seulement deux autres premières années qui lui jetèrent un coup d’œil interrogateur et intimidé. Elle leva les yeux au ciel et jaugea la barque d’un coup d’œil méprisant. Même pas capable de construire de vraies barques bien équilibrées : la leur menaçait de se retourner à tout moment. En soupirant elle plaça les enfants de telle sorte que personne ne tomberait, et si c’était quand même le cas ce serait elle. Elle était vraiment trop gentille. Ouais, en fait non, c’était juste parce qu’ils étaient petits et qu’elle aimait bien les enfants. Bref. Le château apparut soudainement dans un silence stupéfait qui fit sourire Itzel. Elle-même n’aimait pas spécialement l’architecture bien qu’elle dû admettre que c’était impressionnant.

Ils furent ensuite accueillis par la directrice adjointe, le professeur Godolphin si elle se souvenait bien, qui leur fit un petit speech sur les maisons, leurs fondateurs, etc, etc.  Elle les laissa enfin entrer dans la Grande Salle et Itzel ne put retenir un petit sourire moqueur pour l’aspect destiné à en mettre plein la vue à tout le monde. Cela fonctionnait, il n’y avait qu’à entendre les exclamations ou le silence béat de ces jeunes compagnons, mais habituée au charme sans fard de la nature, Itzel trouvait tout cela bien trop tapageur. Elle sortit de ses réflexions  en entendant son nom et s’avança vers le tabouret surmonté d’un vieux chapeau d’un pas fier. Son regard hautain se posa brièvement sur les élèves lui faisant face avant qu’elle ne s’asseye et mette le chapeau. Elle ne put que sentir une brève intrusion dans ses barrières mentales avant que le Choixpeau (elle avait enfin retrouvé le nom de ce chapeau rapiécé) ne hurle :

- SERPENTARD !

Elle réprima l’envie de se boucher les oreilles, enleva le Choixpeau en lui lançant un regard noir et se dirigea d’un pas nonchalant vers la table qui applaudissait. Elle s’assit à la première place vide, en face d’une fille d’un an plus âgé qu’elle à peu près. Celle-ci leva ostensiblement les yeux de son livre, donnant envie à Itzel si elle n’avait pas un problème. Mais elle se retint, après tout elle ne connaissait personne et ce ne serait pas malin de se mettre quelqu’un d’important à dos dès le premier soir.

- Salut, Elena Chase, préfète en chef et capitaine de l'équipe de Quidditch.

Cette fois Itzel ne put s’empêcher de hausser un sourcil. Evidemment qu’elle connaissait les préfets-en-chef, elle avait lu l’Histoire de Poudlard tout de même, mais le Quidditch, ça, aucune idée de ce que ça pouvait être. Capitaine hein ? Sûrement un sport alors. Il faudra qu’elle se renseigne, histoire de ne pas rester idiote si on lui demandait ce qu’elle en pensait. Quoique, elle pouvait dire que ça ne lui plaisait pas, mais si c’était le contraire ? Elle aurait gâché une superbe occasion. Bref, à voir plus tard. Pendant ses réflexions, Chase en avait profité pour la dévisager quelques instants et elle reprit :

- D'où viens-tu ? Pourquoi arrives-tu en cours de scolarité ?

Itzel fit une moue moqueuse à ces questions. Pensait-elle sincèrement qu’elle allait répondre ? Un regard à son face-à-face plus tard elle en déduit que oui. Elle allait avoir une mauvaise surprise tiens. Mais tout de même avec un minimum de politesse, c’était une préfète-en-chef et elle pouvait être influente.

- D’Amazonie. Et cela ne te regarde absolument pas.

Elle détourna son regard bleu en direction de la table à laquelle elle était installée et dévisagea tranquillement tous les élèves présents. Elle grimaça mentalement en voyant certaines filles abhorrer sans honte des maquillages aux couleurs mal assortis et dépourvus de motifs. Peut-être était-ce la coutume chez les Anglais mais c’était rare et vraiment laid. Elle reporta son attention sur la préfète et la jaugea du regard. Hum, pas une fille à contrarier tiens.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Curiosité pluvieuse [PV Itzel Sanchez/Thania Stewis]   Lun 1 Déc - 17:15





Curiosité Pluvieuse

Feat Itzel Sanchez & Thania Stewis

Elena était de mauvaise humeur, il est vrai qu'être trempée de la tête au pied à l'instant où l'on sort du Poudlard Express n'était pas vraiment son activité favorite. Alors pendant que la cérémonie de la répartition se déroulait, la jeune fille avait lu. Enfin, jusqu'à ce qu'une élève bien plus âgée que les autres ne soit répartie dans la noble maison des verts et argent.
Lorsque l'inconnue était venue s'asseoir en face d'elle, la lecture de Lena était oubliée et elle lui avait accordé toute son attention – un honneur que peu de nouveaux pouvaient se vanter d'avoir. Avec un détachement qui ne lui ressemblait pas, elle s'était alors présentée et avait interrogé la jeune fille sur les raisons de son arrivée tardive et son identité.
Les réactions de son vis à vis confirmèrent ce que Lena soupçonnait déjà, elle était loin d'être stupide, cette simple constatation raviva l’intérêt de la préfète en chef pour cette inconnue, elle n'avais que rarement l'occasion de se trouver en compagnie d'une personne à peine plus jeune qu'elle et qui n'hésitait pas à la remballer. Un sourire en coin passa sur son visage avant de disparaître, peut être qu'elle avait trouvé un moyen d'oublier sa mauvaise humeur.
La jeune fille lança un rapide regard à son livre avant de le ranger, soupirant doucement, comme à regret. Alors que bien au contraire, elle préférait mille fois la conversation qui allait avoir lieu à la lecture dont elle se retrouvait privée.
Elle ne manqua pas le coup d'oeil de la nouvelle sur la table et se demanda ce qu'une étrangère pourrait bien penser en jetant un regard à la table, elle pria juste pour que Sanchez ne se fasse pas d'idée sur les anglais en se basant sur Skinfield.
Une lueur amusée s'alluma dans le regard d'Elena en repensant aux paroles de sa camarade, ça ne la regardait peut être pas mais elle finirait par le savoir, tôt ou tard. Pour l'instant, il était inutile d'insister, la préfète en chef avait suffisamment eut à faire à des membres de sa maison pour savoir que quelques fois, insister était inutile.
Les yeux bleus de la jeune fille la firent froncer légèrement les sourcils, elle les avait déjà vu quelque part. Sans chercher plus loin, elle haussa les épaules et chercha rapidement un sujet de conversation qui lui permettrait d'en savoir plus sur la nouvelle, sans pour autant trop risquer de se faire remballer.


- Vous jouiez au Quidditch en Amazonie ? Interrogea Lena, songeant déjà à la conversation qu'elle ne manquerait pas d'avoir avec Malory à ce sujet si sa meilleure amie apprenait qu'une Amazonienne se baladait en liberté dans les cachots des verts et argents.


Cette réflexion intérieure l'amusa plus que de raison et c'est donc avec un air un peu plus aimable qu'elle accorda un regard curieux à la fille en face d'elle, peu soucieuse de jouer au jeu de l'indifférence dès le premier repas de l'année.


Revenir en haut Aller en bas
Thania Stewis
6ème année
avatar

Date d'inscription : 01/09/2014
Messages : 173

MessageSujet: Re: Curiosité pluvieuse [PV Itzel Sanchez/Thania Stewis]   Jeu 26 Mar - 14:05

Il pleuvait. Ce n'était pas un reproche, mais une simple constatation. Je m'étais faite à l'idée que dans ce pays, il pleuvait souvent. Même si cela me cachait mes étoiles. Enfin, ce matin je n'avais pas du tout le temps de penser à cela. Je devais me préparer pour prendre le Poudlard Express. Maman Mena tenait à ce que je fasse comme les autres élèves. Cela faisait un peu plus d'un an qu'elle m'avait adoptée maintenant. Et ma vie était comme un rêve. Et puis, prendre le train ne me dérangeait pas du tout. Je trouvais cette machine fascinante et d'être dedans ça me berçait.

11h, le train commençait à partir. Sur le quai je voyais Maman qui devenait de plus en plus petite. Je savais que je la reverrais ce soir, mais j'étais quand même un peu triste. Peu être que c'est un sort lancé pour que tout le monde ressente ça quand un train s'éloigne. Ce serait cruel quand même. Bon, il faut que je trouve un compartiment ou m'installer maintenant. J'étais complètement trempée, et Dadga aussi. Discrètement je sortis ma baguette pour nous sécher toutes les deux. Nous n'allions pas passer la journée mouillée, ce serait un coup à tomber malade. Je passais à travers les wagons pour surveiller qu'il n'y avait pas de bagarre ou de turbulence, comme le veut mon grade de préfète-en-chef. En passant j'en profitais pour discuter un peu avec Mary, Elwine et tous mes amis. Mais l'effet somnolant du train commençait à faire son effet. Je fis une dernière ronde et retourna voir Elwine pour dormir un peu à côté d'elle. Ça n'arrivait pas souvent, mais j'aimais bien dormir avec elle, j'étais comme, apaisée. À peine fermai-je les yeux que je sombrais.

Je fus réveillée quelques heures plus tard par une voix douce qui murmurait mon nom. Non... encore un peu, je suis bien là. Puis je me rappelais où j'étais, et j'ouvris les yeux. J'avais du bouger en dormant, j'étais allongée sur la banquette, la tête sur les jambes de  mon amie. C'était elle qui m'appelait, on était arrivée. Je me redressais, gênée. Je ne voulais pas qu'Elwine soit encore victime des rumeurs à cause de notre amitié très forte. Il pleuvait toujours, on allait encore être trempée. Cette fois, Dadga ne pourrait pas venir avec moi, elle allait être transportée avec les bagages. Par égard pour elle, je lançai un sort d'imperméabilisation (hrp: ça existe ce mot? J'ai un doute) sur sa cage et sortis avec ma serdaigle préférée.

Le trajet en carriole fut épouvantable. La pluie tombait à verse sur nous, et la boue des roues nous éclaboussait. La vue du château se rapprochant fut une délivrance. On courus jusqu'à l'entrée pour enfin être à l'abri. Elwine rejoignis sa table et moi la mienne. C'était triste quand même que l'on ne puisse pas mélangée les maisons pendant les repas. M'enfin, pendant le banquet de répartition, c'était logique tout de même. Je ne m'assis pas à table, je n'en avais pas très envie, il fallait que je me dégourdisse un peu les jambes. Je restais donc debout, adossée au mur en début de table. Cette place me permettait de surveillée que nos élèves se comportaient bien. Et puis, je pourrais acceuillir les élèves qui seraient répartis dans notre maison. Elena était assise juste devant, en début de table aussi. Mais elle était plongée dans un livre, et tout le monde savait qu'il ne fallait pas la dérangée quand elle lisait. Surtout si on voulait éviter de se faire pendre par les pieds et attaqué par des livres en furie. Non mais vraiment, je me demande encore ce que notre noble maison a fait pour hériter de boulet pareil. Les boulets en question sont bien sur Rosens et Skinfield. On a dus faire quelque chose de vraiment mal dans notre vie précédente pour en avoir la charge.

La répartition c'était bien passée. Nous avons eu une dizaine d'élève à peu près envoyé à notre maison. J'attendais qu'ils s'approchent pour leur serrer la main en leur souhaitant la bienvenue. Mais il était évident que l'élève la plus remarquable de cette répartition jusqu'à présent était cette Itzel Sanchez. Elle avait l'âge de Lena, et elle semblait venir d'un autre pays. La curiosité contagieuse de Malory avait atteint tout son entourage. Je me demandais ce qu'elle faisait ici, où elle vivait avant, pourquoi elle arrivait en cours de scolarité, et où elle avait étudiée. Elle s'était installée en face de Lena, et elles avaient commencée à discutée. Je restais encore debout un moment, le temps que les derniers élèves soient répartis, puis j'allais m'asseoir pour le début du banquet à côté de ma collègue et camarade. Je lui fis un petit sourire et et me présentai à la nouvelle élève.

-Bonsoir Itzel, je suis Thania Stewis, la deuxième préfète en chef de serpentard et également l'une des batteuses de l'équipe de Quidditch. Ravie de faire ta connaissance. Et bienvenue à Poudlard, et surtout à Serpentard, dis-je toujours avec un sourire accueillant.

_________________
L'amour est à la fois notre force et notre faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Curiosité pluvieuse [PV Itzel Sanchez/Thania Stewis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Curiosité pluvieuse [PV Itzel Sanchez/Thania Stewis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Curiosité [Guépard]
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» les curiosités de la langue française
» La curiosité est un vilain défaut ?! [Sujet en commun N°3]
» La curiosité est un vilain défaut [Nicolas de Ruzé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ténébros Poudlard :: Jeux et activités diverses :: Jeux et activités diverses :: Archives-
Sauter vers: