Forum basé sur l'univers d'Harry Potter ! Notre secret a été percé à jour : les modlus savent que nous existons et la guerre a commencé
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Merci de penser à voter au TOP SITE

Partagez | 
 

 Petit creux nocturne [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Petit creux nocturne [libre]   Sam 10 Oct - 22:44

Petit creux nocturne

libre

Aux alentours de minuit, Enola fut réveillée par de violentes crampes d'estomac. En effet, accaparée par son devoir de Potions fait à la dernière minute, la jeune fille avait passé toute sa soirée dans la salle commune, et en avait même oublié d'aller manger. Elle se tourna et se retourna dans son lit en essayant de ne pas penser à de la nourriture, mais son ventre lui fit clairement comprendre qu'il n'était pas du même avis. Elle allait donc devoir enfreindre le règlement de l'école encore une fois. Elle se leva lentement, essayant de ne pas réveiller ses colocataires, enfila un pull et des chaussures et quitta discrètement le dortoir. Elle traversa la grande salle commune des Serdaigle et franchit la porte d'entrée. Elle quitta la tour, se dirigeant vers la Grande Salle. Ensuite, elle descendit les escaliers menant à la cuisine. Une fois devant le tableau représentant une énorme coupe de fruit, Enola se mit à chatouiller une poire verte. Une poignée de la même couleur finit par apparaître. La jeune sorcière l'abaissa et pénétra dans une immense salle, très haute de plafond. Elle croyait qu'à cette heure-ci, la cuisine serait silencieuse, mais c'était tout le contraire : des centaines d'elfes de maison s'afféraient déjà à préparer le petit-déjeuner pour le lendemain matin. Ils ne dorment donc jamais ?, se demanda la jeune fille.
L'ayant entendue entrer, plusieurs elfes cessèrent leur travail et s'approchèrent d'elle.


Que pouvons-nous faire pour vous, mademoiselle ?

, dit gentiment une des créatures, qu'Enola supposa être une femelle.

Est-ce que ce serait possible d'avoir quelque chose à grignoter ?


Tous les elfes se précipitèrent sur elle, piaillant pour savoir ce qu'elle voulait manger. Enola, quelque peu déroutée, opta pour des œufs brouillés et du bacon. Les petits cuisiniers se mirent immédiatement à l'ouvrage, heureux de satisfaire les moindres désirs de la sorcière, et lui servirent une énorme assiette remplie de victuailles, autrement dit bien plus que ce que la jeune fille avait demandé. Enola s'installa donc dans un coin et dégusta son plat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Sam 17 Oct - 18:30

Petit creux nocturne

Enola Powell • Aoife Davies • Autres

La galloise grogna. Et poussa le foutu chat de la foutue personne non-identifiée qui l'avait autorisé à monter dans son lit. A l'origine elle n'avait rien contre les chats. Vraiment. Mais elle savait que quand ils étaient autorisés à monter sur un lit ils l'adoptaient. Or elle n'avait aucune putain d'envie de partager son oreiller avec un chat. Il s'accrocha aux draps, elle le souleva à bout de bras et le lâcha quand elle fut sûre de viser le sol. Il cracha, elle sortit sa baguette. Reconnaissant sa défaite, le félin fit demi-tour, sans avoir conscience qu'il était passé près de passer par la fenêtre.

Aoife tenta de se rendormir mais petit 1, elle avait peur de se retrouver avec un chat sur la figure en se réveillant et petit 2, le sommeil avait décidé de la fuir. Elle poussa un long soupir et prit sa baguette histoire de ne pas se lancer à l'assaut des cuisines sans lumière. Elle mit un pull et son écharpe. Non, elle n'était pas frileuse. Du tout. Elle prit sa plume, l'encre, le parchemin sur lequel était le début de son devoir d'Histoire de la Magie et le manuel correspondant. Elle avait beau ne pas énormément aimer cette matière, elle ne supporterait pas de perdre son temps alors autant essayer de rendre un truc propre au prof. Juste peut-être pas mais au moins ce sera pas un brouillon plein de fautes et de ratures.

Donc elle allait manger un bout et travailler tout ça dans la frénésie habituelle des elfes de maison. De toute manière elle avait rapidement découvert qu'elle ne pouvait travailler sérieusement que dans le bruit et l'agitation. Et non, elle n'était pas bizarre. Elle descendit donc de son dortoir, de sa tour et plus généralement du château pour enfin arriver devant la poire chatouilleuse. Elle connaissait ce passage depuis de nombreuses années, en fait elle avait tout simplement suivit sa sœur alors qu'elle allait chercher des provisions pour un rendez-vous amoureux. Elle ne l'avait pas regretté cette filature, même si Sheenna n'avait pas été contente. De toute façon Sheenna était rarement contente à cette époque.

Davies entra dans la cuisine et sourit devant l'empressement qu'avait les elfes à combler toutes ses envies de gâteaux. Quoi ? Elle n'allait pas manger des épinards alors qu'elle avait la cuisine pour elle tout seule ! Elle commanda un assortiment de gâteaux et un chocolat viennois et se tourna vers les tables... pour hausser un sourcil. Pourquoi Powell était ici ?

Bah, aucune importance. Elle haussa les épaules, alla donc s’asseoir (enfin, se laisser tomber) face à sa camarade de chambre et lui offrit un sourire et un bâillement comme salutation. Il était quand même minuit passé et Aoife avait besoin de sa nuit de sommeil et de ses huit heures de sommeil. Elle allait être de merveilleuse humeur ce matin. Elle posa ses affaires à côté d'elle et attendit son chocolat viennois en relisant ce qu'elle avait commencé à écrire pour le devoir, sans prêter aucune intention à sa vis-à-vis. Elle soupira, c'était pas fameux.
copyright crackle bones


Dernière édition par Aoife Davies le Mar 20 Oct - 17:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Dim 18 Oct - 19:26


Petit creux nocturne
Feat: Aoife Davies, Albus Potter , Enola Powell et Evan Grant


Evan n'avais pas était dans la grande salle pendant le repas mais il ne manger pas il avait prévue d'aller chasser dans la foret il devais y avoir quelque daim ou des cerf qu'il pourrais manger si il restait dans la grande salle c'est parce qu'il était préfet maintenant il devrai raccompagné les première année dans les dortoir et ensuite descendrais dans le parc pour se transformer et se dirigea vers l'orée de la foret avant de s'y enfoncé plus profondément il courais et courais a travers la foret pendant des heures il se retrouva dans un clairière dégagé et pus voir au positionnement de la lune qu'il était passée minuit. Il avait appris avec Lex a lire l'heure grâce au positionnement de la lune dans le ciel et sa lui était très utile lorsqu'il était transformer il se dirigea alors vers l’arrière du cabanon du gardien des clefs aujourd'hui inhabité et se retransforma et mit un pantalon mais ne retrouva plus sa chemise et décida alors de retourné dans le château torse nu il ne devrai plus y avoir personne d’éveillé dans le château mais soudain son estomac se mit a gargouillé il n'avais rien trouver a se mettre sous la dent dans sa chasse il fit alors un détour vers la cuisine de poudlard il chatouilla alors la poire et tira la poignet et tout a coup une effluve de différend plat en cours de préparation lui arrivèrent au narine et lui tirailla l'estomac qui crié désormais famine il entra alors dans la cuisine et la première chose qu'il vit fut une trentaine de paire d'yeux d'elfes de maison et deux paire de jeune fille de sa maison en plus
--oh salut les filles- il se détourna alors vers les elfes et leur demanda- vous auriez un steak cru de préférence?

©Elena Chase


code de la fiche:
 


Dernière édition par Evan Grant le Lun 19 Oct - 23:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Dim 18 Oct - 23:49



Petit creux nocturne
Libre

Albus était en train de faire un devoir récalcitrant de potion. Bien sûr qu'il aurait put terminer beaucoup plus tôt s'il avait commencé plus tôt. Mais les potions n'étaient pas sa matière préférée. Ce n'est pas vraiment qu'il avait des difficultés, il était moyen dans la matière et n'appréciait pas plus que cela la classe. Ce qui bien entendu se soldait souvent par le fait de repousser jusqu'au dernier moment le fait de faire ses devoirs.
Il était tout de même arrivé à un nouveau record puisqu'il s'était rendu compte au moment où il était allé se coucher qu'il n'avait pas fait son devoir… et qu'il devait rendre celui-ci lors de la première heure le lendemain matin. Ce qui expliquait le fait qu'il était seul dans une salle commune déserte, à plus de minuit.
C'est aussi ce qui expliquait le fait qu'il avait davantage envie de se balader dans le château que dormir, rester sur une chaise à faire ses devoirs lui faisait souvent cet effet. En fait, les seules matières qui ne lui faisaient pas cet effet étaient aussi les matières qu'il préférait.
Et son ventre gargouilla, il avait faim, ce qui s'accordait parfaitement à son envie de bouger, certes les cuisines n'étaient pas particulièrement éloignées de la salle commune des Serpentards mais cela lui permettrait de se dégourdir un minimum les jambes, et il fallait avouer que de cette façon, il risquait moins de se faire attraper par un préfet.
Le jeune homme rassembla ses affaires, les monta dans son dortoir et redescendit rapidement – et silencieusement – pour se précipiter par le passage qui lui permettrait de sortir de la salle commune. Peu de temps après, il se retrouve devant le portrait protégeant l'entrée des cuisines, le portrait étant mal fermé, il put entendre une voix demander un steak cru et ouvrit le portrait pour entrer à son tour.
Instantanément, il fut au centre de l'attention des elfes de maisons et leur demanda poliment quelques cookies et un grand verre de lait puis porta son attention sur les personnes dans la pièce, un seul préfet, Grant, mais il était aussi celui qui venait de demander un Steak, ce qui voulait dire qu'il serait sans doute tranquille pour cette fois.

- Bonsoir, j'espère que je n'interromps pas un genre de réunion de Serdaigle ultra secrète. Et Grant, manger ta viande cuite en si bonne compagnie te tuerait ?

Timide n'était pas tout à fait le bon mot pour décrire Albus, et il n'hésitait généralement pas à faire entendre son avis, pour le meilleur comme pour le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Lun 19 Oct - 14:31

Petit creux nocturne

libre

Enola avait finit par décider qu'elle avait encore faim, et demanda aux elfes s'ils pouvaient lui préparer un bon gros hamburger. Evidemment, ils s’exécutèrent tels de bons petits serviteurs.La Serdaigle n'avait jamais compris pourquoi les elfes de maison restaient toujours aussi obéissants. Ils auraient pu se rebeller, réclamer leur liberté, mais ça n'avait jamais été le cas. Pire: ils aimaient travailler. Enola secoua la tête. Elle n'arriverait jamais à s'entendre avec les créatures.
Tandis qu'un petit elfe plutôt chétif lui servit le plus beau burger qu'elle ait vu de sa vie, Enola vit la porte s'ouvrir. Elle eut peur qu'il s'agisse d'un professeur ou d'un Préfet, mais elle se détendit quand elle aperçu Aoife Davies, une fille de Serdaigle de la même année qu'elle, avec qui elle partageait son dortoir. Celle-ci parut surprise de la voir, mais elle haussa finalement les épaules et s'affala sur la chaise d'en face. Elle avait avec elle son devoir d'Histoire de la Magie. Un elfe lui apporta un chocolat viennois et elle se mit au travail. Elle relit son devoir et soupira. Enola eut un sourire en coin.


On a du mal, Davies ? Tu veux que je t'aide ?, proposa-t-elle avec compassion, quitte à se faire refouler.



Aoife allait lui répondre quand la porte de la cuisine s'ouvrit à nouveau. Sur Evan Grant. Le Préfet. C'est un vrai comité, on dirait, plaisanta l'esprit malin d'Enola. C'est un Préfet, il va te défoncer, l'avertit sa conscience. Enola -la vraie cette fois, les fit taire en secouant la tête.

Oh, salut les filles !

, salua finalement Grant quand il vit les deux sorcières. Il se tourna ensuite vers les elfes.

Vous auriez un steak, cru de préférence ?



Enola étouffa un rire. Elle avait flippé à mort, mais Grant était seulement venu demander lui aussi à bouffer. Good. Au même moment, la porte, restée entrouverte s'ouvrit complètement (encore), et un garçon de Serpentard fit son entrée. Enola ne le connaissait pas. Il semblait peut-être un peu plus jeune qu'elle, mais il faisait mature physiquement. En fait, il était vraiment canon. Il demanda aux elfes des cookies et un verre de lait, ce qui le rendait encore plus intéressant, il faut l'avouer. Il jeta un regard vers elle et Aoife, et son regard se dirigea ensuite vers Evan.

Bonsoir, j'espère que je n'interromps pas une genre de réunion des Serdaigle ultra-secrète, ironisa-t-il. Et Grant ? Manger ta viande cuite en si bonne compagnie te tuerait ?


Tout à fait d'accord. Enfin quelqu'un qui a le sens du savoir-vivre, n'est-ce pas Grant ?

, le taquina Enola en lui adressant un clin d’œil.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Lun 19 Oct - 21:41

Petit creux nocturne

Enola Powell • Aoife Davies • Evan Grant • Albus Potter

Aoife était… dans les cuisines. A table. En train de relire son devoir d’Histoire de la Magie en attendant ses gâteaux et son chocolat viennois. A quelque chose comme… minuit passé. Rien d’anormal.

Histoire de ne pas rajouter de l’étrange, Powell aussi était dans les cuisines. Avec un burger digne des plus grands. Et des plus gros aussi. Bref, des elfes de maison quoi. Elle allait accepter sa proposition – l’Histoire et elle n’étaient déjà pas très amis en temps normal alors au milieu de la nuit… –  quand la porte s’ouvrit.

Et Grant entra. C’était pas le loup-garou coincé qui avait protesté lors de la fête d’Argent ? Bof, aucune importance. Aoife détailla d’un air désintéressé (qu’elle avait travaillée des heures durant) ses abdos. Ahhh, elle espérait qu’il était libre parce que ce serait vraiment dommage de gâcher un si beau spécimen.

Un steak cru ? Elle grimaça en laissant échapper un « Hieuuurk » sonore. Déjà elle comprenait pas comment on pouvait manger un truc à peine cuit (dont la cuisson était bleue… Comment un truc à peine cuit (donc rouge) pouvait être appelé bleu ?) alors cru… Non mais sérieusement, mangez-le vivant pendant que vous y êtes !

Et avant que quelqu’un ne prenne à nouveau la parole la porte s’ouvrit. Encore. C’est le dernier café à la mode ces cuisines ou ça se passe comment ? Si c’était encore un Serdaigle elle demanderait à l’infirmière de passer surveiller les Aigles, non parce que c’était insomnie collective dans ce cas ! Ah bah non. Un Potter Serpentard. Beau gosse qui plus est. Et pile poil le bon âge, Grant venait de se faire dépasser ! Mister Abdos vs Classe incarnée... Choix difficile mais... Potter avait la priorité, en étant le plus âgé !

Elle allait renchérir après Powell quand un elfe apporta son assortiment de gâteau avec chocolat viennois. Ahhh, ce qu’elle les aimait ces petites bestioles ! Euh non, ces petits elfes, si quelqu’un était Legilimens – ce dont elle doutait fortement – et adepte de l’égalité pour tous elle allait se faire taper sur les doigts. Elle repoussa ses affaires sur le côté ainsi que son assiette de gâteau et prit son chocolat viennois devant elle avec une petite cuillère. Petite cuillère qu’elle pointa sur les différents participants à cette conversation surréaliste à mesure qu’elle les citait.

— Je plussoie les deux autres, la viande cru ça craint. Et le sang salit en plus. Donc, ça craint et c’est sale. Mauvais combo Grant.

Elle tourna sa petite cuillère vers Powell avant de désigner ses affaires.

— Ton aide est la bienvenue, cette matière est à s’arracher les cheveux. Qu’est-ce que s’en fout que gobelin Machin ait tapé sur géant Truc et que ça ait déclenché la guerre Chose, tout ça en l’an Truc Muche ! Si encore ça concernait les sorciers je comprendrais mais là non. Ca me dépasse.

Elle secoua la tête avec dépit. Et décida que prendre une bouchée de son chocolat était la meilleure façon de se consoler. Elle prit donc une bouchée en fermant les yeux pour mieux savourer. Ouaip, décidément il n’y avait rien de meilleur que le chocolat viennois. Même le Nutella qui était bien trop écœurant en grande quantité.
copyright crackle bones


Dernière édition par Aoife Davies le Mar 20 Oct - 17:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Lun 19 Oct - 23:29


Petit creux nocturne
Feat: Aoife Davies, Albus Potter , Enola Powell et Evan Grant


Le jeune loup était dans la cuisine de poudlard et il avais faim il avais alors demander un steak cru au plus grand dégoût des fille il s’était installer a coté d'aoife et n'avais pas l'intention de mettre un t-shirt il avais bien vu comment la jeune galloise l'avais mater quand il était entrée et son ego de mâle n'en était que revigorer bien qu'il soit avec nola et qu'il l'aimait être dévisager par une femme était toujours un plaisir

le jeune homme pris alors un petit bout du gâteau d'aoife puis lui souris de toute ses dent

-Potter prend donc un siège tu vas pas rester debout toute la nuit ou je vais te retirer des points. S'il vous plaît oublier le steak mettez moi la même chose que cet demoiselle – dit il en montrant ce qu'avais pris la galloise

il regarda alors les elfes s’affairait et lui mit son assiette devant lui et la tasse de chocolat il remerciât alors les elfes
-bon sinon vous faite quoi si tard dans la cuisine ?

©Elena Chase
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Mar 20 Oct - 1:30



Petit creux nocturne
Libre


Apparemment, les cuisines avaient un réel succès ce soir. A moins que le repas des elfes de maison n'ait été moins bon que d'habitude et que par conséquent, ils aient moins mangés et donc… Oui, bon, il divaguait un peu là, la faim, sans doute. La Serdaigle au hamburger – il ne connaissait pas son nom – approuva immédiatement la remarque d'Al sur le fait de manger un steak cru.

Le regard désintéressé de Davies sur Grant ne trompait pas vraiment le Serdaigle et le Serpentard. Sérieusement, Davies être indifférente à un mec torse nu… Bien sûr, tout le monde connaissait la Serdaigle au moins par réputation, et les Serpentards avaient de forte chance d'avoir entendu leur préfète en chef et la Serdaigle se lancer des piques. Pas toujours très agréables.

Et voilà que Grant s'installait auprès de Davies et lui faisait du rentre-dedans. Apparemment, non, certains n'étaient pas au courant de la réputation de la Serdaigle. Albus écoutait tranquillement Aoife râler à propos de l'histoire de la magie, quand les elfes lui amenèrent une assiette remplie de cookies et un grand verre de lait. Il allait s'asseoir quand Grant le menaça de lui enlever des points pour… ne pas s'être assit.

Al' leva les yeux au ciel en allant prendre place près de la Serdaigle qu'il ne connaissait pas, lui offrant un sourire au passage.

- L'histoire n'est pas si terrible, pour ma part, je déteste les potions… Et je suis certain que si tu m'enlevais des points pour ce genre de raison, Chase se ferait un plaisir d'aller voir Olianov… qu'en penses-tu Grant ?,

Albus croqua dans son cookie suite à sa réponse, autant pour s'occuper que parce qu'il avait faim. Et aussi pour s'empêcher de continuer sur sa lancée, menacer un préfet, qui était un loup-garou de représaille en allant voir sa préfète en chef qui se trouvait être la meilleure amie de la préfète en chef de l'Aigle n'était pas forcément la meilleure idée qu'il soit. Et bien entendu, Grant posa une question… stupide.

- Je suis venu dans les cuisines dans l'espoir de trouver un géant,, répondit Albus avec un léger rictus il était d'humeur taquine ce soir, de toute évidence, son devoir de potion le laissait avec un besoin de se défouler plus important qu'il ne l'aurait cru. Je n'en ai pas trouvé, qui l'eut cru, la compagnie est bien plus charmante de toute manière, je crois que je préfère ça au fait d'avoir croisé un géant.

Il ne prit qu'une ou deux secondes pour réfléchir – et écouter les autres – avant de se tourner vers l'inconnue en poussant son assiette entre eux.

- Un cookie ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Mar 20 Oct - 2:17

Petit creux nocturne

libre

Davies soutint également que le fait de manger de la viande crue était...totalement dégueulasse. Puis elle se tourna vers Enola et accepta avec gratitude sa proposition.

Ton aide est la bienvenue, cette matière est à s’arracher les cheveux. Qu’est-ce que s’en fout que gobelin Machin ait tapé sur géant Truc et que ça ait déclenché la guerre Chose, tout ça en l’an Truc Muche ! Si encore ça concernait les sorciers je comprendrais mais là non. Ça me dépasse.



Enola faillit s'étouffer avec son hamburger, à défaut de ne pas pouvoir rire et manger en même temps. Elle approuvait totalement, bien que l'Histoire de la Magie ne soit pas sa pire matière. Au même moment, Grant, toujours torse-nu d'ailleurs, s'assit à côté de Davies et commença à la draguer, d'une façon bien ringarde il fallait l'avouer. Surtout qu'il était en couple. Il lui fit des grands sourires et s'adressa ensuite au Serpentard, toujours debout.

Potter, prend donc un siège tu vas pas rester debout toute la nuit ou je vais te retirer des points. S'il vous plaît oubliez le steak, mettez moi la même chose que cet demoiselle.

demanda-t-il à un elfe qui passait par là.

Le dénommé Potter leva les yeux au ciel, désespéré, et s'assit à côté d'Enola, lui offrant par la même occasion un sourire des plus resplendissants.

L'histoire n'est pas si terrible, pour ma part, je déteste les potions… Et je suis certain que si tu m'enlevais des points pour ce genre de raison, Chase se ferait un plaisir d'aller voir Olianov… qu'en penses-tu Grant ?



Gêné, Grant préféra ignorer la menace et posa une question absurde, histoire de changer de sujet.



Bon, sinon vous faites quoi si tard dans la cuisine ?



Je suis venu dans les cuisines dans l'espoir de trouver un géant. Je n'en ai pas trouvé, qui l'eut cru, la compagnie est bien plus charmante de toute manière, je crois que je préfère ça au fait d'avoir croisé un géant.



Enola le fixait et eut un sourire en coin. A question idiote réponse idiote. Même si c'était aussi plutôt flatteur... décidément, on avait beau dire, les Serpentard avaient définitivement un don pour manier la parole ! Avant même que Grant n'ait pu répliquer, Potter se tourna vers Enola et lui sourit, poussant son assiette remplie de biscuits vers elle.


Un cookie ?

proposa-t-il.

Merci, répondit la Serdaigle, en lui rendant son sourire et s'emparant d'un des biscuits. Il faut vraiment que j'arrête de manger tout le temps !
Alors comme ça tu t'appelles Potter ? C'est rare de voir un Potter à Serpentard...
, ajouta-t-elle, curieuse.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Mar 20 Oct - 14:36

Petit creux nocturne

Enola Powell • Aoife Davies • Evan Grant • Albus Potter

Récapitulons. Trois Serdaigle et un Serpentard. Un cinquième année et trois sixième année. Deux garçons canons et deux filles… canons aussi même si elle peinait à admettre que Powell pouvait être une concurrente sérieuse. Tous dans les cuisines de Poudlard. On pourrait faire une des émissions télé stupides que regarde Erin avec tout ça.

Elle dégusta son chocolat en écoutant les échanges autour d’elle. Silencieusement. C’était assez rare pour être noté. Bon ceci dit elle n’était pas passive non plus. Elle grogna quand Grant lui piqua un gâteau et lui tapa sur la main avec le dos de la cuillère. Sa nourriture à elle alors pas toucher.

Sérieusement ? Enlever des points parce qu’il n’est pas assis ? Il en a d’autre des comme ça le loup ? Ca frôlait le… non en fait c’était ridicule. Mais Potter le pris bien. Enfin… il s’est contenté de le menacer quoi, normal. Okay, d’accord. Là, elle était jalouse de Powell. Pourquoi elle, elle avait droit au beau gosse et Aoife à Mister Abdos ? Elle avait décidé l’inverse oh !

Son regard descendit sur les gâteaux sans que son mécontentement soit visible et un sourire ravi étira ses lèvres. Elle prit un morceau du brownie et le mit dans sa bouche en pensant que vraiment, le chocolat était le meilleur anti-mauvaise humeur du monde. Ce qu’elle pouvait adorer ce truc.

Ce qui ne l’empêcha pas de s’étouffer en entendant la réponse de Potter à Grant. Okay, rire plus nourriture c’était un mauvais combo. Presque aussi mauvais que la viande crue. Ceci dit le reste de la réponse était flatteuse pour Powell et elle. Aoife essuya ses larmes quand elle eut cessé de tousser à s’en arracher la gorge (et ce n’était pas des larmes de rire mais de douleur, ça faisait super mal d’avaler de travers !).

Elle eut un sourire malicieux en entendant Powell mais préféra donner une réponse à Grant. Le pauvre, la multicolore avait complètement zappé sa question. Bon, en fait elle le plaignait pas tant que ça mais elle devait garder Grant sous le coude au cas où Potter ne marcherait pas dans son sens. C’était tout de suite moins gentil hein ? Elle n’était pas gentille.

— Moi je me suis fait attaqué par un chat alors je suis venue travailler et manger. Pas forcément dans cet ordre.

Elle tourna son regard et un sourire vers Powell et Potter. Pas aguicheur le sourire, elle ne faisait aucun secret de son intérêt pour la gent masculine mais savait être discrète les premiers jours de chasse. C’était qu’ils s’effarouchaient rapidement, les pauvres chou.

— T’inquiètes Powell, manger c’est le bien, faut juste bien bouger à côté.

Elle marqua sa phrase d’un hochement de tête avant de tourner son regard vers ses feuilles… et soupira lourdement. Avant de les rapprocher d’elle. Et de lire les questions. Non parce qu’elle avait commencé un brouillon mais ce n’était définitivement pas au point. C'était comme la fois où elle s’était rendu compte qu’elle avait écrit un total hors-sujet alors qu’elle était en train de faire la conclusion, ou la dernière question, elle ne se rappelait plus.

— Bon ! C’est sur quoi déjà ce truc ? marmonna-t-elle en plissant les yeux et en attrapant une mèche de cheveux pour jouer avec.

Ouais, parce que réfléchir à voix haute quand elle est fatiguée l’aide à se concentrer. Non mais faire de l’Histoire de la Magie à minuit passé c’était suicidaire.
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Mar 20 Oct - 18:30


Petit creux nocturne
Feat: Aoife Davies, Albus Potter , Enola Powell et Evan Grant


le jeune homme toujours affamé mangea son assiette avec délice il adorais le chocolat bien qu'il évitais d'en manger trop. Il allais reprendre un morceau quand Potter lui dit

- Je suis venu dans les cuisines dans l'espoir de trouver un géant, Je n'en ai pas trouvé, qui l'eut cru, la compagnie est bien plus charmante de toute manière, je crois que je préfère ça au fait d'avoir croisé un géant.
il se mit a rire a question idiote réponse idiote il l'avais chercher et il le prenais bien. Il n'etait plus comme avant il en restait affecter bien que c’était il y as 3 ans maintenant le loup garou etait alors dans ses penser quand il sentit une odeur qui lui etait familliaire il entendit alors un japement de l'autre coté de la porte le loup garou alla ouvrir la porte et vit Ares son loup qui lui sauta dessus pour lui lécher le visage.avant de se mettre a grogner en voyant les trois autre compagnon de fringale

hey salut mon grand qu'est ce que tu fait la ? Et ne t'inquiette pas il sont sympa il ne veulent pas de mal

©Elena Chase
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Mar 20 Oct - 22:16



Petit creux nocturne
Libre


Tout le monde était d'accord sur le fait que manger de la viande crue était assez dégoûtant. Mais ce n'était plus à l'ordre du jour puisque Grant avait changé son fusil d'épaule et opté pour le chocolat. En « empruntant » un morceau du gâteau que Davies était en train de manger, ce que la jeune fille avait prit d'une manière un tantinet agressive, pour la plus grande joie du Serpentard.

Autre point positif, Davies avaient apparemment eut du mal à rire et à avaler en même temps – il fallait dire que ça pouvait être un combo mortel quelques fois – et s'étaient étouffé suite à sa réponse au préfet. Sans compter que ledit préfet prenait aussi ça de manière positive, il ne recevrait donc pas de hibou de la maison pour avoir prit une retenue parce qu'il avait « provoqué de manière éhontée » un préfet.

La jeune fille à côté de laquelle il s'était assit avait d'ailleurs accepté son cookie et avait décidé d'engager la situation avec lui. C'est donc tout naturellement qu'Albus lui fit un sourire particulièrement brillant avant de lui répondre, en prenant lui aussi un cookie.

- Manger, c'est le bien, si on ne peut plus se faire des petits plaisirs… Je suis de l'avis de Davies sur ce point-là, quoique… j'éviterai de m'étouffer si j'étais toi, dit-il tout d'abord en adressant un clin d'oeil à Davies lors de la dernière partie de sa phrase. Rare n'est pas le mot, j'ai courageusement bravé la tradition en venant à Serpentard, ça commençait à devenir un peu répétitif comme lettres à envoyer à la maison du coup… Et puis, je suis franchement le plus doué sur un balai de la famille, reprit-il en se passant la main dans les cheveux, lui vantard ? Pas du tout, ça passait toujours mieux qu'un « Je suis le plus beau de la fratrie » même si dans un cas comme l'autre, Lily et James risquaient de ne pas être de son avis.

Grant se leva pour aller ouvrir la porte et laisser entrer… un loup. Mais oui, tout à fait, pourquoi pas, il devait avoir faim, manger deux-trois elfes de maisons le calerait sans doute… Grant rassura l'animal et Albus secoua simplement la tête, Davies marmonnait après son devoir, il ne restait donc plus que l'inconnue assise à ses côtés pour discuter tranquillement, quoique, peut être qu'il pouvait provoquer Grant un peu plus avant de reprendre une conversation normale. El' prit une gorgée de son verre de lait, tournant son attention entière sur le préfet.

- Au fait Grant, un gentleman ne débale pas « la marchandise » à tout va, tu pourrais au moins lancer un accio pour récupérer ta chemise.

Bien, maintenant qu'il avait fait cela, et tout en sachant que cela pouvait certainement se retourner contre lui, que ce soit par le statut de préfet du jeune homme ou par une pique qu'il pourrait lui lancer en retour, il ne s'en souciait pas vraiment.

- Sinon, je connais cet énergumène, lança Albus en pointant Grant du doigt, avant de tourner celui-ci vers Aoife, cette si agréable jeune fille, mais je n'ai pas l'honneur de te reconnaître, moi qui pensait connaître toutes les plus belles filles de Poudlard…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Mar 20 Oct - 23:43

Petit creux nocturne

libre

Davies ne manqua pas de rassurer Enola sur son addiction à la nourriture.

T’inquiètes Powell, manger c’est le bien, faut juste bien bouger à côté.


Elle avait raison après tout, elle mangeait beaucoup mais elle était sportive, et voulait justement postuler pour le poste de Poursuiveuse dans l'équipe de Quidditch de sa Maison, alors quel mal y avait-il ?



Manger, c'est le bien, si on ne peut plus se faire des petits plaisirs… Je suis de l'avis de Davies sur ce point-là, quoique… j'éviterai de m'étouffer si j'étais toi, ajouta-t-il à la Serdaigle, qui avait failli mourir suite à la remarque plutôt drôle de Potter tout à l'heure.
Rare n'est pas le mot, j'ai courageusement bravé la tradition en venant à Serpentard, ça commençait à devenir un peu répétitif comme lettres à envoyer à la maison du coup… Et puis, je suis franchement le plus doué sur un balai de la famille , dit-il à Enola, répondant à la question précédemment posée tout en passant sa main dans ses cheveux de la manière la plus sexy qui soit.



Il s'était un peu vanté de ses qualités en matière de vol et en règle générale, Enola n'aimait pas les vantards, mais comme il était canon, au premier abord plutôt intelligent et qu'en plus il aimait voler, elle se dit juste que ce Potter commençait à devenir de plus en plus intéressant...
Quant à Davies, elle s'était reconcentrée sur son devoir. Faire de l'Histoire de la Magie à minuit passé, c'était pas la joie !
Au même moment, un bruit indéfinissable mais franchement flippant se fit entendre derrière la porte. Grant, sans se dégonfler, se dirigea vers celle-ci et l'ouvrit. Attends, y'a un bruit de psycho et lui il va ouvrir ?! D'un coup, une énorme bête couverte de poils se jeta violemment sur Grant, prêt à lui bouffer le visage. Sur le coup de la surprise et de la peur, Enola agrippa accidentellement la main de Potter, mais la lâcha aussi sec. C'était un peu gênant. En fait, la "bête" se trouvait être un gros loup, et il ne mangeait pas le Préfet tout cru, il le léchait. Mhhh. Il se tourna ensuite vers nous et se mit en position d'attaque, les babines retroussées. En fait c'était eux qui allaient être déchiquetés.  


Hey salut mon grand, qu'est ce que tu fait la ? Et ne t’inquiète pas il sont sympas, il ne veulent pas de mal dit Grant pour appaiser son animal.



Une fois le calme retrouvé, Potter, encore une fois, n'en manqua pas une pour taquiner le Préfet des bleus et bronze.


Au fait Grant, un gentleman ne déballe pas « la marchandise » à tout va, tu pourrais au moins lancer un Accio pour récupérer ta chemise.



Enola fit un sourire salace en jetant un coup d’œil à Davies, qui elle n'avait levé les yeux de son devoir à aucun moment. Il y en avait une que la "marchandise" ne dérangeait pas en tout cas. Evan n'était pas trop le type d'Enola, même s'il était loin d'être à vomir. Sans même attendre la réplique du Préfet, un certain mec de qui, au contraire, elle materait volontiers la marchandise se tourna vers elle.


Sinon, je connais cet énergumène, fit-il en pointant Grant du doigt, cette si agréable jeune fille, ajouta-t-il en désignant Davies, mais je n'ai pas l'honneur de te reconnaître, moi qui pensait connaître toutes les plus belles filles de Poudlard…




C'était juste son imagination ou il la draguait carrément ? En tout cas, ce n'était pas pour lui déplaire...

Moi c'est Enola. Enola Powell. Et bien, je croyais moi aussi connaître tous les mecs les plus canons de l'école, apparemment je me suis trompée... Rappelle-moi ton prénom déjà ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Mer 21 Oct - 19:02

Petit creux nocturne

Enola Powell • Aoife Davies • Evan Grant • Albus Potter

Aoife avait rassuré Powell sur le fait de manger tout le temps. Manger c’était le bien alors pourquoi se priver ? Surtout quand on bougeait bien à côté. Elle apprécia que Potter approuve son point de vue et lui offrit un joli sourire qui se teinta de satisfaction quand il lui fit un clin d’œil. Bien que ce qu’il dit fut un rien moqueur.

La blonde s’était ensuite plongée dans la relecture de son devoir en marmonnant à qui mieux mieux, sans faire attention à son entourage et aux bêtises qu’il pouvait faire ou dire. Elle était concentrée sur le cours qui parlait d’Egypte Antique. Formidable. L’Egypte… Mais pourquoi est-ce qu’ils étudiaient L’Egypte ?! En fait le devoir en lui-même n’était pas bien compliqué mais elle était tellement réfractaire à l’Histoire quelle qu’elle soit qu’elle ne faisait ce devoir qu’à contrecœur.

Elle ne releva la tête que parce que le mouvement de la main de Powell vers celle de Potter avait attiré son œil. Elle s’empêcha de grimacer et jeta finalement un coup d’œil vers Grant qui n’était plus à côté d’elle. Pour lever les yeux au ciel. Un loup vraiment ? Pourquoi la mode des hiboux était-elle passée ? Elle aimait bien les hiboux elle ! Ils n’étaient pas envahissants, eux, au moins. Elle se contenta de jeter un neutre :

— Il n’y a pas intérêt à avoir des poils dans le petit dej’ sinon je m’offre un tapis en fourrure de loup.

Et elle replongea dans son devoir tout aussi vite et sans plus de commentaire. Avant d’entendre la pique lancée par Potter. Ah, lui, elle commençait à bien l’aimer. Elle ferait de son mieux pour que ce ne soit pas l’autre multicolore qui l’ait. Mais pas ce soir. Ce soir, elle était censée « travailler ». Et manger aussi. Elle prit un autre bout de brownie avant de lire son manuel. Elle souffla entre ses dents et murmura avec mauvaise humeur.

— C’était qui Anubis déjà ?

Aoife se passa une main dans les cheveux en soupirant fortement et s’installa plus confortablement sur le banc, en tailleur donc. Sa question avait été inaudible pour les autres mais elle, elle avait entendu Potter. Ses yeux se plissèrent en les observant flirter tranquillement. Ca n’allait pas le faire ça. Elle prit donc part à la discussion avec un sourcil haussé, seul signe de sa surprise. Elle avait oublié vite la Powell, ça avait été bien marrant.

— Tu ne t'en rappelle pas ? C'est Albus, comme un des anciens directeurs... Je me rappelle notre répartition, ajouta-t-elle avec une grimace amusée, j’ai cru qu’il allait y avoir des crises cardiaques quand il a été répartit à Serpentard.

Elle prit un morceau de crumble et leva la tête pour ajouter, après avoir avalé, bien entendu.

— Quelqu’un en veut ? Sinon, vous savez qui est Anubis ? Je trouve pas dans le manuel.

La Serdaigle sourit avec satisfaction en attendant les réponses. Powell et Potter ? Séance de flirt reporté. C’était sa « proie » (en attente certes, mais sa proie quand même) et il était hors de question de les regarder flirter pendant qu’elle travaillait. Elle n’était pas là pour tenir la chandelle, merci bien. Certes Grant était là, sauf qu’il avait un loup et qu’elle ne s’approchait pas de cette bête qui avait l’air très sauvage et pas très propre. Oui, elle avait un certain penchant pour l’hygiène. Bah il valait mieux ça que l’inverse elle avait envie de dire !
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Mer 21 Oct - 21:34


Petit creux nocturne
Feat: Aoife Davies, Albus Potter , Enola Powell et Evan Grant


la cuisine de poudlard commencera se remplir entre tout les elfes de maison les 4 élèves et maintenant ares voyant les différente réaction  a l'arriver d'ares il lui dit de vite rentrer dans le dortoir  puis se posa contre un mur prêt de l'entrée avant que potter lui fasse remarquer qu'il etait torse nu il le regarda alors

-hey potter j'etait dans une partit de chasse je n'ai pas ma baguette je suis pas débile je me transforme en loup j'aurais tres bien pus la perdre donc je la laisse au dortoir  pour ne pas la perdre

il regarda alors le petit groupe entrain de flirter a trois et avant que davies pose une question au trois autre élèves lui y compris

Anubis et le gardien des mort des cimetière et de tout les lieux lier a la mort comme les nécropole et le protecteur des embaumeur , c'est un peu comme Hadès dans la mythologie grec, pluton chez les romain  ou Hel pour la mythologie nordique c'est le principal collaborateur d’Osiris le juge des mort ainsi que son fils et celui nephtys la femme de seth en gros il as pas l'aire d'etre le plus fun des gars  

©Elena Chase
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Jeu 22 Oct - 0:07



Petit creux nocturne
Libre


Un loup dans les cuisines, entre Davies qui semblait apprécier la présence de celui-ci à peu près autant qu'elle apprécierait de voir débarquer Chase. La réaction de sa voisine avait été pour le moins différente puisqu'elle avait brièvement agrippé la main du jeune Potter. De toute évidence, la jeune fille n'aimait pas plus que cela les grosse bêtes et leurs entrées… fracassantes.

L'intervention de Grant permit de retrouver le calme et Albus en avait bien entendu pour lancer une pique au préfet des Aigles et apparemment ce dernier était encore très loin de prendre la mouche, ce qui arrangeait le jeune homme qui n'avait pas particulièrement envie de se comporter de manière « sage ». Et lorsqu'il lui répondit, Albus sourit, il avait peut être une idée.

Il avait ensuite retourné son attention sur sa voisine et s'était mit en quête de son nom. Et tant qu'à faire, autant la draguer – avec tout de même un peu plus de subtilité que le loup-garou torse nu dans la même pièce. Et… Enola semblait décidée à rentrer dans son jeu, et de toute évidence, le flirt entre l'Aigle et le Serpent n'était pas du goût de Davies puisque celle-ci répondit à la question d'Enola avant qu'Al n'ait eut le temps d'ouvrir la bouche. Et bien entendu, le jeune homme ne put s'empêcher de réagir avec un sourire, et en s'appuyant sur les coudes, se penchant un peu en avant vers Davies.

- Je savais que j'avais fais une forte impression mais à ce point, j'ai dû te marquer pour que tu t'en souviennes si bien.

A vrai dire, Albus se souvenait parfaitement de la réaction de son frère, ce qui à l'époque l'avait suffisamment amusé pour lui faire oublier qu'il était tout simplement terrifié à l'idée d'être accueillie dans la maison des Serpents. Peur qui s'était rapidement envolé à force de passer du temps avec ses camarades.

- Et je ne suis pas nommé après un seul directeur mais deux, Albus Dumbledore et Severus Rogue, faut avouer que c'est classe, dit-il pendant que la blonde était occupée à prendre une bouchée de crumble.

Il rêvait ou Davies essayait d'acheter leur collaboration avec du crumble qu'ils pouvaient demander ? Et ce, pour avoir une réponse à sa question. Réponse que Grant lui donna sans le moindre problème. Et… elle souriait satisfaite ? Oh ! Ca promettait d'être intéressant. Albus se leva souplement, retirant sa chemise – il préférait les chemises au tee-shirt, ça faisait « plus classe » - pour la poser sur la table, il lança un sort pour la dupliquer et lança la toute nouvelle chemise en direction de Grant avant de renfiler la sienne tranquillement.

- Ah, un Serdaigle qui fait honneur à la réputation de sa maison, pourquoi ne suis-je pas étonné ? Maintenant, tu n'as plus d'excuse pour ne pas porter de chemise...

Il prit la cuillère de la main de Davies, prit une bouchée de crumble et lui rendit le tout avec un léger sourire, puis il reprit place à côté d'Enola comme si de rien n'était. Oui, il était très fier de lui pour la peine et il se retourna vers Powell comme si rien ne s'était passé.

- Sinon… Des activités en dehors des cours ? Des centres d’intérêts peut être ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Jeu 22 Oct - 1:36

Petit creux nocturne

libre

Davies essayait de travailler et marmonnait des phrases inaudibles. Elle ne semblait jamais connaître la moindre de ses leçons, on se demandait comment elle avait pu finir à Serdaigle... Bref, pendant ce temps, Enola répondit à Potter d'une façon toute aussi provocante.

Moi c'est Enola. Enola Powell. Et bien, je croyais moi aussi connaître tous les mecs les plus canons de l'école, apparemment je me suis trompée... Rappelle-moi ton prénom déjà ?



Mais avant même que le beau Serpentard n'ait pu répondre, Aoife avait levé les yeux de son devoir sur l'Egypte, pas spécialement contente de voir les deux sorciers flirter.

Tu ne t'en rappelle pas ? C'est Albus, comme un des anciens directeurs... Je me rappelle notre répartition, j’ai cru qu’il allait y avoir des crises cardiaques quand il a été réparti à Serpentard.



Enola serra ses poings sous la table. Attends, elle la provoquait là ?! Et pire, Potter, ou Albus peu importe se pencha vers elle en lui adressant un de ses sourires Colgate.


Je savais que j'avais fais une forte impression mais à ce point, j'ai dû te marquer pour que tu t'en souviennes si bien., dit-il d'une voix suave.
Et je ne suis pas nommé après un seul directeur mais deux, Albus Dumbledore et Severus Rogue, faut avouer que c'est classe
, se vanta-t-il.



Toujours plus loin, les deux ! Ok Potter cherchait clairement la merde à jouer entre deux camps, et en général, Enola détestait les types comme ça, mais il y avait Davies qui s'incrustait juste parce qu'elle ne supportait pas ne pas être le fruit de toutes les attentions, et là c'était carrément devenu une question d'honneur.


Je te rappelle, Davies, que j'ai vécu en Russie jusqu'à mes onze ans, que je ne parlais que très moyennement anglais à l'époque et que donc, je ne connaissais personne ici. Du coup, je ne savais même pas que les directeurs s'appelaient Albus Dumble-truc et Severus je sais pas trop quoi. De plus, ma vie ne se résume pas à connaître par cœur la vie de tous les mecs de l'école, donc non, je ne savais pas qui était Albus.




La blonde lui jeta un regard noir, tandis que Potter avait un sourire en coin. Et...quoi ? Davies se mit à manger son crumble de la façon la plus érotique qui soit.


Quelqu’un en veut ? Sinon, vous savez qui est Anubis ? Je trouve pas dans le manuel.



Pardon ? Elle essayait d'acheter les mecs pour qu'ils l'aident à faire son devoir, alors qu'Enola avait explicitement proposé son aide quelques minutes plus tôt ? Bien sûr, ce n'était plus du tout d'actualité, mais quand même, c'était si...bas. Et le pire, c'est que ça marchait. Du moins avec Grant.


Anubis est le gardien des morts, des cimetières et de tout les lieux liés a la mort comme les nécropoles et le protecteur des embaumeurs , c'est un peu comme Hadès dans la mythologie grec, Pluton chez les romain ou Hel pour la mythologie nordique. C'est le principal collaborateur d’Osiris, le juge des mort ainsi que son fils et celui de Nephtys, la femme de Seth, en gros il a pas l'air d'être le plus fun des gars



Davies eut un sourire de satisfaction. Enola alla s'asseoir à côté d'elle et regarda dans son manuel d'Histoire. Après pas moins d'une demi-seconde de recherche, elle tomba sur le nom d'Anubis, et une explication détaillée de ce que représentait la divinité.

C'était juste là Davies, tu devrais écouter un peu plus en cours et bien lire ce qui est écrit, au lieu de t'incruster dans les conversations des gens. T'aurais terminé depuis un bout de temps., fit la Serdaigle, souriante et cinglante à la fois.



La jeune fille aux cheveux multicolores retourna s'asseoir à sa place initiale, un sourire satisfait aux lèvres. A côté d'elle, Albus se leva, et...enleva sa chemise. Gosh qu'il était bien foutu. Il jeta un sort de dédoublement sur son haut, et lança la copie à Grant, non sans lui faire une petite remarque.


Ah, un Serdaigle qui fait honneur à la réputation de sa maison, pourquoi ne suis-je pas étonné ? Maintenant, tu n'as plus d'excuse pour ne pas porter de chemise...




Ceci étant dit, il prit la cuillère de Davies et lui piqua un morceau de crumble, non sans un sourire bright, et retourna s'asseoir à côté d'Enola.


Sinon… Des activités en dehors des cours ? Des centres d’intérêts peut être ?

, demanda-t-il à la Serdaigle comme si de rien n'était.



Mmmh...,, réféchit-elle tout en prenant un bout de crumble à Davies sans son autorisation, j'aime beaucoup le Quidditch. Je compte postuler pour le poste de Poursuiveuse d'ailleurs, mais j'aime aussi voler pour le plaisir. En Russie, quand on s'éloigne des grandes villes, il y a d'immenses plaines désertes, c'est parfait pour faire une ballade. On peut aussi passer au-dessus des fleuves et des forêts... J'aime bien voler en Ecosse et en Irlande maintenant, les paysages sont très beaux. J'aime aussi dessiner. Je dessine très souvent, tout et n'importe quoi. J'aimerais bien croquer ton visage d'ailleurs, ajouta-t-elle en désignant ledit visage avec sa cuillère tu as des traits très intéressants. J'aime bien la musique, aussi. Je joue de la guitare, de la batterie et de la basse. Et toi ?demanda finalement la Serdaigle en souriant de toutes ses dents.



[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Jeu 22 Oct - 11:23

Petit creux nocturne

Enola Powell • Aoife Davies • Evan Grant • Albus Potter

Okay, elle partait en vrille la Powell là. Certes Aoife l’avait un peu provoqué. Certes. Mais fallait quand même pas abuser ! Elle s’était juste incrustée dans leur conversation ! Ils n’avaient qu’à pas flirter devant elle, oh. C’est clair que Potter n’avait fait que rajouter de l’huile sur le feu. C’est dommage, elle avait l’air sympa à la base Powell. Enfin dommage… Au pire c’était pas bien grave hein. Aoife n’était clairement pas une des personnes les plus populaires, plutôt l’une des moins aimés – en tout cas par les filles – mais ça ne la dérangeait pas plus que ça.

Elle répondit au sourire Colgate de Potter avec un sourire sarcastique. Certes elle était intéressée, mais fallait pas pousser mémé dans les orties non plus.

— Tu as fait forte impression à toute la salle comme n’importe lequel des enfants des héros de la guerre des années 70/90 je te signale. Et puis c’était aussi ma répartition, évidemment que je m’en rappelle.

Et elle se tourna vers Powell qui semblait un rien crispée. Aoife pencha la tête légèrement sur le côté avec un sourire innocent, semblable à celui qu’un chat ayant croqué un perroquet aurait pu avoir. On voyait presque les plumes au coin de sa bouche.

— Chérie, tu es un rien rageuse quand tu arrêtes de flirter.

La blonde avait pris un morceau de gâteau en en proposant avant de poser la fameuse question qui la chiffonnait. Et Grant répondit au plus grand plaisir de la galloise qui lui offrit un sourire éblouissant et un « Merci, je t'adore ! » en récompense. Elle griffonna quelques mots de réponse avec un sourire de satisfaction et… regarda Powell s’installer à côté d’elle avec surprise. Elle venait faire amie-amie ? Et leva les yeux au ciel en entendant sa tirade. Elle avait rien de mieux à faire que la fliquer ?

— Tu devrais arrêter de dire ça parce qu’on dirait ma mère et je suis pas sûre que ça intéresse les gars ça, comme mentalité.

Elle lui offrit un sourire éclatant.

— Ceci dit pour te répondre c’est simplement que j’ai beaucoup mieux à faire pendant les cours que d’écouter un vampire qui expose ce que sont les dieux d’Egypte Ancienne qui ont disparus depuis je sais pas combien de temps. Et j’ai tout simplement lu en diagonale parce que de même, je n’ai aucun intérêt pour ça. C’est plus simple de demander non ?

Bon ! Ca c’était dit. Maintenant, reconcentrons-nous... Oh Merlin. Elle regarda Potter enlever la chemise et la dédoubler. Miam, il était vraiment bien foutu.

Et lorsqu’il prit sa cuillère pour prendre un morceau de crumble, elle… lui rendit simplement son sourire éblouissant par un autre. Elle se reconcentra finalement sur son devoir, non sans écouter ses voisins. Elle n’avait aucunement l’intention de les laisser flirter et assumait totalement.

Mais ce ne fut pas ça qui lui fit lever les yeux de son parchemin. En fait, ce fut l’annonce de Powell qu’elle dessinait de tout et n’importe quoi. Okay, la hache de guerre était enterrée de son côté, elle voulait comparer leur style de dessin. Elle n’avait encore jamais rencontré dans cette école quelqu’un qui dessinait et avec qui échanger.

Et sans aucune gêne, elle s’incrusta de nouveau en repoussant ses parchemins sur un côté, sauf que cette fois-ci elle avait les yeux brillants et un sourire ravi – et sincère – sur les lèvres.

— Tu dessines ! T’es ma nouvelle meilleure amie !

Elle contourna la table et s’assit à côté de Powell en se tournant vers elle, ignorant totalement Potter. Yep, t’es dépassé par les dessins, Potter.

— J’ai encore jamais pu échanger avec quelqu’un d’autre sur les dessins donc on enterre la hache de guerre okay ? Le dessin prime sur les gars, ajouta-t-elle avec un hochement de tête. Tu fais des portraits, des paysages ? Tu imagines ou tu représentes la réalité ? Concret ou abstrait ?

Aoife avait totalement conscience de ressembler à une petite fille le jour de Noël. Sauf que, petit 1 : elle s’en foutait comme de sa première chaussette, et petit 2 : c’était du dessin donc compréhensible. Elle dessinait énormément, surtout des portraits en fait, ce qui expliquait qu’elle ne suive que dans les matières qu’elle aimait véritablement. Les Runes quoi. Un tout petit peu les Sortilèges, et pas mal l’Arithmancie aussi. Sinon le reste était en second plan et elle passait l’heure ou les heures à dessiner les élèves, le plus souvent en dessinant les côtés de leur personnalité les plus forts. De temps en temps elle faisait des caricatures aussi, surtout quand elle voulait rire en fait. Bref, le dessin c’était sa vie donc elle se foutait comme d’une guigne d’avoir l’air d’être lunatique ou de ressembler à une petite fille à qui on faisait un Noël à l’avance.
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Jeu 22 Oct - 13:58


Petit creux nocturne
Feat: Aoife Davies, Albus Potter , Enola Powell et Evan Grant


Evan venais de répondre a Aoife qui le remercia tout de suite avant de renoter ce qu'avais dit le jeune loup.Il était toujours  accouder au mur personne ne semblait faire attention a lui il observa alors avec etonement que potter commencer a se déshabiller puis dupliqua sa chemise pour donner la nouvelle chemise au plus jeune des Serdaigle de la piece plus il avais chercher les infos sur Anubis dans sa mémoire plus les souvenir d’Apophis lui remontais il se voyais tremper dans une mare de sang . Le sang de son pere son premier bain de sang la joie qui l'avais assaillis au moment de planter ses crocs dans la gorge du vieux Grant sa remontais a 3 ans trois année a la fois longue et bien trop courte pour oublier bien qu'il en serais a jamais incapable . Il avait lentement glisser contre le mur pour se retrouver assis contre le mur la tête entre les mains il se détestait pour ce qu'il avais commis alors qu'il n’était plus lui même il avais presque tout perdu pendant cet période. Il devais s'isoler n'en parler a personne tout garder pour lui sinon il serais exclue par tout le monde car il était un monstre .  Il se releva alors et se dirigea vers la sortit tout doucement vers la sortit prêt a quitter le groupe qui ne faisais plus trop attention a lui


©Elena Chase
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Ven 23 Oct - 17:49



Petit creux nocturne
Libre


Davies et Powell s'entendaient parfaitement bien, d'où les piques qui volaient dans tous les sens entre les deux. Et bien entendu, Albus n'y était pour rien, rien du tout. Il se demandait presque si les deux camarades de dortoir allaient s'attaquer plus franchement ou si elles finiraient par s'allier contre lui. Pas qu'il veuille finir en cible vivante mais ce serait sans doute quelque chose de sympathique à voir.

Bref, après avoir flirté tour à tour avec Powell puis Davies, puis Enola à nouveau, et apprécié leur joute verbale, il avait réorienté la conversation sur Enola et une zone moins… dangereuse, joueur oui, fou non. Oh ! Bien sûr, il avait eut son petit moment « Hey ! Regardez moi » lorsqu'il avait retiré sa chemise pour la dupliquer et ainsi donner une chance à Grant de ne pas attraper froid, mais cela ne voulait pas dire qu'il n'était pas capable de calmer le jeu.

Du coin de l'oeil, Albus nota la réaction dudit Grant un peu après avoir parlé d'Anubis, cela avait du ramener quelque chose au centre de son esprit. Et de toute évidence, quelque chose de pas très agréable. Mais en même temps… Ils avaient tous des souvenirs qu'ils préféraient oublier, les dernières années n'avaient pas été tendre avec les élèves de Poudlard. C'est donc pour cette raison que, même s'il était tenté de le faire, Albus n'essaya pas de retenir Grant alors qu'il quittait la cuisine.

Il ignorait si les deux filles avaient remarqué la départ de leur préfet mais une chose était sûre, Davies avait oublié tout grief à l'encontre de sa camarade de dortoir, apparemment, parler dessin était beaucoup plus intéressant pour elle que les garçons. Albus secoua légèrement la tête, comment est-ce que Davies pouvait paraître à la fois gamine, folle à lier et totalement adorable en même temps ? Bon ok, rayez la dernière partie, Davies ne pouvait pas être adorable.

Elle avait commencé à parler de dessin et à bombarder Enola de question, si bien qu'Albus se demanda s'il allait pouvoir répondre à la question de Powell ou si Davies allait continuer comme ça pour le reste de la nuit. D'autant qu'il ne comprenait pas grand-chose de ce qu'elle demandait. Finalement, le calme revint et Albus prit la parole à son tour.

- Voler sans plaisir n'est pas voler, j'adore être sur un balai, je me sens… libre, sourit Albus. Et je ferai tout mon possible pour arrêter tes tirs sur le terrain. Tu es donc une artiste, pour ma part, le dessin me vient à peu près aussi naturellement que le fait de respirer sous l'eau, crois moi, tu ne veux pas voir mes talents à l'oeuvre. Par contre, j'aime bien écrire, ça a commencé avec un journal et… ça s'est développé petit à petit. Pour ce qui est de la musique, je n'ai jamais apprit. Et si jamais tu veux dessiner mon visage, pas de problème pour moi.

Si Davies ne s'était pas déjà incrustée dans la conversation, il lui aurait déjà demandé si elle l'avait dessiné. Ben quoi ? Il était curieux de connaître la réponse. Est-ce que la Serdaigle l'avait déjà croisé dans les couloirs et l'avait déjà trouvé digne d'être dessiné ? Et cela aurait été une bonne manière de l'inclure à nouveau dans la conversation, quoiqu'elle n'avait pas vraiment besoin d'aide dans ce domaine…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Ven 30 Oct - 0:06

Petit creux nocturne

libre

Quand Enola commença à parler de sa passion pour le dessin, elle vit avec surprise Aoife repousser brusquement ses parchemins et se tourner vers elle, les yeux pleins d'étoiles comme si elle venait de voir le Père Noël, lui adressant un immense sourire, ni sarcastique ni hypocrite. Un vrai sourire.

Tu dessines ! T’es ma nouvelle meilleure amie !


La blonde se leva et vint s'asseoir à côté de sa camarade de chambre, de l'autre côté d'Albus.

J’ai encore jamais pu échanger avec quelqu’un d’autre sur les dessins donc on enterre la hache de guerre okay ? Le dessin prime sur les gars, expliqua-t-elle en hochant gravement la tête. Tu fais des portraits, des paysages ? Tu imagines ou tu représentes la réalité ? Concret ou abstrait ?


Enola la fixa un moment sans pouvoir dire grand chose tellement elle était étonnée de son comportement. Elles venaient juste de se fighter et finalement, Davies laissait tomber ? Ok. De toute façon, elle n'aimait pas se disputer avec les gens, surtout pas avec sa camarade de chambre. Et puis, elle était contente de s'être trouvé un point commun avec la blonde. Elles dormaient dans la même pièce, mangeaient à la même table, mais Enola n'avait jamais vraiment appris à la connaître, car dès qu'elle avait essayé, le mauvais caractère de la galloise prenait le dessus.  

Tout dépend du moment, du lieu, de ce à quoi je pense... Parfois j'ai quelque chose d'intéressant à reproduire, donc je fais du réalisme, mais parfois je ne trouve pas d'inspiration dans ce qui m'entoure, donc je prends dans mon imagination, mes émotions, des souvenirs... J'aime tous les styles d'art, abstrait, réaliste, contemporain, classique. Les gens me disent que j'ai un bon coup de crayon pour les portraits, les paysages, mais j'aime bien juste tout tirer de mon imagination et laisser mon cerveau faire n'importe quoi!Elle rit. J'aime aussi les tatouages, j'en ai quelques uns déjà, c'est moi qui les ai conçus en général. Je pensais pas que tu dessinais, en six ans je t'ai jamais vu le faire une seule fois... Pourtant j'aurais du m'en douter tout à l'heure quand tu m'as dit que t'avais mieux à faire en cours que d'écouter. Comme on est dans le même dortoir on pourra se montrer nos dessins ! Tu aimes dessiner quoi toi ?



Enola jeta un regard furtif vers Grant tendis que Davies lui répondait. Il n'avait pas parlé depuis qu'il avait aidé Aoife pour son devoir. Il s'était recroquevillé contre le mur, la tête entre les mains, l'air super mélancolique. Comme Enola détestait voir de la tristesse, elle voulut lui demander ce qui n'allait pas, mais le loup-garou se leva et partit sans demander son reste. Très bizarre. Elle se rappellerait de lui en parler plus tard. Elle secoua la tête et revint à sa conversation. Albus, a qui Enola avait posé une question mais qui avait été coupé par une Davies toute excitée, put enfin en placer une.

Voler sans plaisir n'est pas voler, j'adore être sur un balai, je me sens… libre. Il adressa à Enola un sourire rêveur.Et je ferai tout mon possible pour arrêter tes tirs sur le terrain. Tu es donc une artiste, pour ma part, le dessin me vient à peu près aussi naturellement que le fait de respirer sous l'eau, crois moi, tu ne veux pas voir mes talents à l'oeuvre. Par contre, j'aime bien écrire, ça a commencé avec un journal et… ça s'est développé petit à petit. Pour ce qui est de la musique, je n'ai jamais apprit. Et si jamais tu veux dessiner mon visage, pas de problème pour moi.



Quoi, tu joues dans l'équipe des Serpy ? Je t'aurais reconnu quand même ! J'aime bien écrire aussi, des poèmes et des chansons en particulier. C'est souvent lié au dessin chez moi, répondit la fille aux cheveux multicolores en souriant.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Jeu 12 Nov - 22:13


Manque de pot = Marcus Abberline


Prit la main dans les cuisines ⊹
Les jeunes, toujours à se promener la nuit à des heures indécentes comme si ils ne savaient pas le faire de jour... abrutis, idiots, insouciants jusqu'aux ongles, avides de frissons jusqu'à ils en payent un prix mortel. Moins mortel mais tout aussi pénible s'ils tombaient malencontreusement sur Marcus et sa ronde des couloirs. L’aîné des Abberline avait prit le relais de la partie basse du château tandis que son frère Edmund était parti en quête de proie dans les hauteurs. Bien entendu, Marcus savait que concernant Edmund ce dernier ne serait pas aussi intransigeant que lui ne l'était à attribuer sanctions et compagnie, cœur tendre et pourtant déjà sévère.

Marcus soupira tandis qu'il avançait dans la pénombre, les représentants des tableaux étant assez grincheux au lumos qu'il émettait quand il vérifiait la source d'un bruit, de vraies alarmes ambulantes pour les élèves, irritante supercherie. Ceci dit si la nuit précédente ne l'avait mené à aucun élève défectueux cérébralement, il n'en était pas le cas cette nuit. L'auror et professeur de Dfcm du moment s’arrêta instantanément, penchant sa tête légèrement de côté, simple humain il avait ceci dit l’expérience dans les filatures... les cuisines étaient toutes proches, les elfes assurément mais qui sait, son intuition le poussait à en vérifier le contenu. 

Droit et ferme, Marcus se dirigea vers les cuisines, chatouillant la poire du tableau, quelle ne fut pas sa surprise en distinguant doucement petit à petit des silhouettes humaines, petit sourire malsain en coin tout comme froid alors qu'il avançait de son ensemble et cape noir dans les cuisines. 

Et bien et bien, qu'avons nous là ? Non pas un mais quatre élève en infraction. J'espère ne pas interrompre cette charmante réunion. Grinca t'il les yeux pétillants. Dix points seront retiré à vos maisons respectives pour chacun d'entre vous. Vingt de plus pour vous Mister... Grant si je ne me trompe, pour votre manque de discernement. Marcus redressa les yeux à hauteur de l'insigne de préfet. Je ne manquerais pas de toucher quelques mots à votre directeur de maison sur l'absence évidente de qualifications requise pour ce poste soyez en sûr. Commenta t'il. J'ose espérer ceci dit que vous raccompagnerez dans les minutes qui suivent vos compatriotes à votre salle commune pendant que... son regard cernant les trois Serdaigle se faufila sur le Serpentard. Je raccompagnerais Mister Potter dans sa maison toute proche. 

Marcus n'invitait pas au débat, il était dans ses droits, eux simples élèves prit sur le fait en pleine cavale. Ses lèvres s'amincirent en un petit sourire satisfait suite à ce qu'il s’apprêtait à dire. Comme vous semblez si bien vous entendre, vous serez ravis d'apprendre que vous serez tout les quatre en retenue ce samedi, j'ose espérer que vous n'aviez rien d'autres de prévus tel qu'un entrainement de Quidditch cela serait bien entendu regrettable mais le règlement est là pour se faire respecter. J'espère sur ces derniers mots avoir été des plus clairs. Finit il plombant et strict tandis qu'il ressortait des cuisines en sifflant un :

Je vous laisse 15 minutes Mister Grant. Potter ! Finit il en élevant la voix attendant que l'adolescent ne le suive direction les cachots. Il va s'en dire qu'une fois le raccompagnement exécuté une lettre serait envoyé aux directeurs de maison de Serdaigle et Serpentard afin d'expliquer de la mauvaise tenue de ses élèves... dans l'espoir qui sait qu'ils ais davantage de réprimande. Peut-être.


©star cluster.


Dernière édition par Marcus/Edmund Abberline le Mer 18 Nov - 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Dim 15 Nov - 18:29

Petit creux nocturne

Enola Powell • Aoife Davies • Evan Grant • Albus Potter • Marcus Abberline


Ca se détraque des sixième année ? Aoife pencha la tête, son sourire moqueur revenu. Powell et Potter avaient l’air… étonnés. Voire plus. Un peu sans voix en fait. Ahhh, vive l’effet Davies sur les non-habitués. Quoi ? Ca l’amusait. Généralement son (très) mauvais caractère prenait le dessus sur la bonne volonté des gens. En fait, il n’y avait que Melony, sa meilleure amie, qui la supportait grâce à son côté de connasse. Les chiens ne s’acoquinaient pas avec les chats, c’était certain.

Elle aimait de tout ? Ah, ça élargissait les horizons ça ! Des tatouages ? Moui, pourquoi pas. Ca pourrait être intéressant mais il faudrait qu’elle ait une confiance absolue dans le tatoueur pour faire ça. Jamais… jamais vu dessiner ?! Mais qui lui avait fichu une observatrice pareille ? C’est pas comme si elle faisait ça… tout le temps. Nooon. Du tout.

— Je ne fais que du réalisme mais ça peut être quelque chose que j’ai imaginée. Ceci dit je fais plus généralement des portraits, souvent avec des couleurs rappelant le caractère dominant. En ce moment je planche sur une nouvelle version de Scamander mais j’ai fait énormément de personnes. Je peux tomber dans la caricature assez facilement aussi. Et je dessine très souvent.

Okay, Grant avait un problème, c’était pas possible autrement. Il allait vomir ou… ? Bon okay, elle était de mauvaise foi, son air mélancolique était à faire pleurer une pierre. Presque. Aoife était pire qu’une pierre. Elle le scruta sous toutes les coutures, tentant de graver sa posture, les sentiments se dégageant de lui et la mélancolie de ses traits dans sa mémoire. Il faudra qu’elle le dessine, vraiment, ça pourrait donner un de ses meilleurs portraits. Il se leva pour partir alors qu’elle reportait son attention sur la discussion des peux autres. Et elle esquissa un sourire en coin et intervint après Powell.

— Moi je voudrais bien voir ça. Tes talents de dessin je veux dire, pas respirer sous l’eau… Quoique, tu as déjà dessiné quelqu’un en train de se noyer Powell ? Ca pourrait être intéressant tu ne crois pa… Merde.

La porte venait de s’ouvrir et un type rentrer. Un type qui s’avéra être le prof de DCFM qui avait les créatures magiques à la bonne. AH ! La blague. S’il pouvait les éradiquer de la surface de la Terre, il serait aux anges ce type. Et il commença… un discours ? Aucune idée mais il aimait parler. Et bla, et bla, et bla. Un air de profond ennui se peignit sur le visage de Davies avant qu’elle ne s’étire et baille. Elle alla récupérer ses affaires et retourna près de Powell qui s’était levée pour l’embarquer vers la sortie, bras dessus bras dessous.

— Il a raison les enfants, il se fait tard, au lit ! A samedi Potter, c’était un plaisir de discuter avec toi. Et je retiens de te demander de dessiner, ou d’essayer de respirer sous l’eau, ça fonctionne aussi.

Une fois à côté de Grant, elle attrapa son bras avec sa main libre (ses affaires étaient du côté de Powell) et l’embarqua vers la sortie avec un 'Bonne nuit Professeur !' très… sympathique. Ou sarcastique, question de point de vue.
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Mer 18 Nov - 17:14


Petit creux nocturne
Feat: Aoife Davies, Albus Potter , Enola Powell et Evan Grant


Evan allait ouvrir la porte de la cuisine quand elle s'ouvrit toute seul sur un adulte/profs de défense contre les force du mal/Auror .evan admirer les aurors du ministère car il voulais en devenir un mais a ce moment précis Evan savait très bien que Mr. Aberline n'etait pas la pour faire du recrutement il etait presque une heure du matin et le couvre feu etait passer depuis bien longtemps il fallais qu'evan trouve une excuse cet infraction du couvre feu pourais bien lui couter une place pour la formation des aurors a la fin de ces études

je m'excuse Mr. abberline mais j'ai entendus un bruit tout a l'heure dans la salle commune alors que je venais de rentrée d'une séance de chasse et ça m'as réveiller comme je suis préfet de Serdaigle j'ai suivis ses deux jeune fille pour les convaincre de retourné dans le dortoir puis albus est arriver et c'est la que ça a dégénérer et j'allais rentrer quand vous etes arriver

Evan se retourna vers les trois autre élève présent dans la cuisine et ses yeux brillèrent de façon menaçante pour les mettre au defis de le contredire oui il mentait mais il ne voulais pas etre trahis


©Elena Chase
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit creux nocturne [libre]   Mar 24 Nov - 19:01



Petit Creux Nocturne
Feat Libre


Davies et Powell étaient devenues les meilleures amies du monde. Il faudrait un jour que quelqu'un explique à Albus comment une telle chose était possible mais soit. Apparemment, le dessin et la nature profonde des deux jeunes filles semblait les avoir liées. Il secoua légèrement la tête en écoutant les explications des deux filles, ne comprenant pas grand-chose à ce qui se disait. Et lorsqu'Enola s'adressa à nouveau à lui, il lui répondit avec un sourire.

- Bien sûr que je joue dans l'équipe de ma maison, j'ai un peu de mal avec la poésie, j'adore en lire mais trouver de bonnes rimes… c'est une autre histoire.

Albus leva les yeux au ciel face à la curiosité de Davies, si elle voulait vraiment voir ses talents en dessin, elle allait être servie. Formes difformes, gribouillis énorme, manque de patience incroyable et pour terminer des batonnets pour représenter les personnages parce que franchement, il était incapable de faire mieux même si sa vie en dépendait. Il souriait, après tout, il passait un moment très agréable, même si Aoife, avait de drôles d'idées de sujet de dessin. Lorsqu'elle jura, le jeune homme ne put s'empêcher de froncer les sourcils et regarder ce qui avait bien put modifier l'humeur dans la salle.

Et il ne fut pas déçu en voyant leur prof de Défense Contre les Forces du Mal entrer dans la pièce. Très peu de personnes appréciaient ce professeur, déjà parce qu'il avait sa maison fétiche et ensuite pour son point de vue sur les créatures magiques. C'est donc tout naturellement qu'Albus fronça les sourcils, il n'y avait aucune chance que ce professeur les laisse tranquille. Hélas. Bien évidemment, il n'écouta pas le laïus de son professeur, se contentant de lever les yeux au ciel. C'est pour cette raison qu'il sursauta lorsque le professeur éleva la voix en appelant son nom. Il grogna intérieurement mais ne fit pas de commentaire. Pourquoi est-ce que c'est lui que leur prof décidait de raccompagner ?

Cela ne l'empêcha cependant pas de sourire à Davies lorsqu'elle leur fit ses adieux. Hum… il pourrait peut être profiter de la retenue pour montrer ses talents de dessinateur à Davies… parce qu'il ne comptait pas essayer de respirer sous l'eau, pas sans s'assurer qu'il pourrait respirer.

- Plaisir partagé Davies, après tout, qui n'aimerait pas parler avec de telles beautés ? A samedi.

Il adressa un sourire aux deux filles, un hochement de tête en direction de Grant et… attendit que le prof ouvre la marche. Il n'allait pas non plus se montrer pressé de rentrer dans sa salle commune, fallait pas rêver.
Revenir en haut Aller en bas
 
Petit creux nocturne [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petit creux nocturne [libre]
» Quand ce n'est pas une métaphore [libre]
» Petit découpage... [Libre]
» Un petit creux... [PV Rosanna Sanders]
» Portée de Mémoire des Océans et d'Addiction Éphémère || Petite Théorie [RESERVE] & Petit Apôtre [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ténébros Poudlard :: Jeux et activités diverses :: Jeux et activités diverses :: Contexte Flash Back-
Sauter vers: